1 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Le FPM permet à 50 élèves d'ouvrir un compte épargne

Dans le cadre de la Journée internationale de l'Épargne (JIE), le FPM, Fonds pour l'inclusion financière, a accordé à 50 élèves, sélectionnés dans 12 écoles de la capitale, un crédit leur permettant d'ouvrir un compte épargne dans les institutions financières de la place.

Le Directeur général du FPM SA, Carlos Kalambay, a représenté le FPM aux festivités de cette 8ème édition de la Journée internationale de l'épargne, tenues les 30 et 31 octobre dans la Salle Parfaite à Gombe.

« Notre objectif principal est la réduction de la pauvreté et l'amélioration des conditions de vie de la population. Pour ce faire, nous appuyons les institutions financières en RDC techniquement et financièrement. Nous leur donnons les capacités nécessaires leur permettant de développer des outils et les produits ainsi que le financement nécessaire pour le refinancement des Petites et très petites entreprises des populations à faible revenu », a déclaré d'entrée de jeu Carlos Kalambay qui a pris la parole lors de ces activités avant la cérémonie de remise des enveloppes aux 50 élèves sélectionnés.

C'était en présence du gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo, du ministre de l'EPSP, Gaston Musemena, et des acteurs des institutions financières. « Nous sommes aussi intéressés par la collecte de l'épargne parce que nous estimons que la pérennité de ces activités reviendrait à la création d'une source de revenu qui est sure : l'épargne. Ainsi, nous avons pris une part active au programme national de l'éducation financière. Et comme chaque année, nous avons décidé d'appuyer certains élèves. Nous avons sélectionnés 12 écoles où nous avons sélectionnés 5 lauréats. Chaque lauréat recevra une enveloppe de 50 dollars américains. Il ouvrira directement un compte épargne auprès des institutions désignées », a dit Carlos Kalambay avant de remettre l'appui de son institution aux lauréats.

Pour inculquer la culture de l'épargne

Pour le FPM, « ce geste servira de base ». « Pour intérioriser la culture de l'épargne, il faut commencer par la jeunesse. Nous devons leur montrer cet exemple », a-t-il dit, justifiant l'acte posé.

Symboliquement, le gouverneur de la BCC et le ministre de l'EPSP ont remis à chaque lauréat l'appui du FPM. Pour le représentant du Fonds pour l'inclusion financière, cela ne va pas s'arrêter là. « Nous ne nous arrêterons pas là. Nous allons continuer à suivre l'évolution de chaque élève dans son épargne. Nous pensons qu'il faut prêcher premièrement par l'exemple en leur montrant le premier geste. Ainsi, on peut espérer que cette génération fera mieux que nous en se concentrant sur l'épargne plutôt que les consommations ostentatoires », a-t-il souhaité.

Le FPM mise sur l'éducation financière de la jeunesse pour promouvoir l'inclusion financière. « C'est vrai que nous travaillons avec des structures financières pour accroitre l'assiette de financement aux petites et moyennes entreprises mais, d'autre part, il faudrait aussi éduquer et enseigner la population à pouvoir se créer ses propres sources de revenus futures et la meilleure façon de le faire c'est d'épargner le peu qu'on a pour faire face aux besoins futures », a dit le DG de FPM SA.

« L'épargne est un acte important pour chaque citoyen. Moi, je soutiens le FPM qui accompagne les jeunes, les cadres de demain, dès leur jeune âge. C'est un projet à long terme. C'est un bon projet », a dit Dave Ndiaye, un élève bénéficiaire. « J'ai compris que l'épargne était important pour assurer un avenir meilleur », a déclaré quant à elle Julia Kindundwa, une autre élève bénéficiaire.

Rappelons que depuis 2013, le FPM a mis en place 131 projets pour une enveloppe de subvention de 12,5 millions USd destinées aux institutions financières. Depuis 2015, le FPM SA, qui est le véhicule de refinancement du FPM, a injecté près de 25 millions USD pour le financement des Très petites et petites et moyennes entreprises via les institutions de microfinance et des coopératives d'épargne et de crédit ainsi que par les banques commerciales.

Le FPM a pris une part active au Programme national de l'éducation financière (PNEF). Ce programme attend toujours d'être validé par le gouvernement congolais. Ce projet sera réintégré dans le programme éducatif de l'EPSP. Mais pas seulement, il concerne aussi les entrepreneurs, les ménages, les salariés.

Le FPM est un fonds pour l'inclusion financière qui a deux véhicules : le FPM Asbl et le FPM SA. L'objectif principal de cette institution reste l'inclusion financière, faciliter l'accès au financement aux populations exclues.

Congo-Kinshasa

Des inspecteurs de police formés sur les techniques d'investigation en matière de blanchiment des capitaux

Trente-sept inspecteurs de l'Escadron de lutte contre la Criminalité Economique et Financière de la Police… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.