Sénégal: Médiatisation et diffusion des rencontres du championnat de Ligue 1 - La Isfp en partenariat avec Startimes

2 Novembre 2018

Pour sa dixième saison de Ligue 1 qui démarre ce samedi 3 novembre, la ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) s'est engagée à donner plus d'attrait à son championnat à travers un partenariat de 6 milliards de Fcfa avec la chaîne chinoise StarTimes. Une structure qui se chargera, par la diffusion de matchs et de magasines sur l'actualité, de médiatiser et d'attirer plus de sponsors à la compétition.

Pour asseoir une meilleure médiatisation du championnat de Ligue Pro dont le coup d'envoi sera donné ce samedi 3 novembre, la Ligue sénégalaise de football professionnel a signé un partenariat pour six milliards avec la chaîne chinoise StarTimes. Cette structure sera pour les dix prochaines saisons, le principal diffuseur des matchs de Ligue 1. C'est cependant la Rts qui a gagné le droit de production des matchs qu'il aura à diffuser sur une nouvelle chaîne qui va être créé dans la plateforme de StarTimes. Ce partenariat sera l'une des grandes innovations de ce nouvel exercice qui amorce ses dix années. «On a voulu signer avec un partenaire sérieux. Il est présent en Ouganda, au Ghana, sponsorise la Bundesliga allemande et la dernière Coupe du monde de basket.

C'est un partenaire extrêmement sérieux. En Afrique, le Sénégal est le troisième pays à bénéficier de ce partenariat. Un football professionnel qui n'utilise pas la télévision, se développe difficilement. Parce que la télévision et les événements sportifs ont des relations très étroites. Les évènements sportifs ont besoin de la télévision pour asseoir leur médiatisation mais également attirer des sponsors. Inversement, les télévisions ont le même besoin pour leur audience. Ce sera donc un partenariat gagant-gagnant», explique Amsatou Fall, directeur exécutif de la Ligue pro. Le contrat stipule ainsi la diffusion de deux matchs par journée de championnat en plus d'un magasine ou émission relative à l'actualité.

Selon Amsatou Fall, ces nouvelles dispositions devront ainsi impliquer une programmation et organisation plus rigoureuse. «Si on vous dit que je vous accompagne et que je ne veux que la diffusion des matchs de la Ligue professionnelle soit concurrencée par d'autres championnats européens notamment la Liga, la Ligue 1 ou la Premier League. Quand on s'allie avec une télévision, il faut être rigoureux avec l'heure des rencontres», explique-t-il.

A cela s'ajoute une meilleure maîtrise du calendrier surtout en prévision des contraintes liées aux évènements en vue. «Aujourd'hui, nous avons acquis cet avantage concurrentiel qui fait que nous avons depuis maintenant quatre ans, un calendrier plus maîtrisé. On sait quand est ce que l'on démarre et quand finir. Malgré les contraintes liées à certaines contingences. Cette année 2019, il y aura la Can mais aussi la période des élections présidentielles. Nous avons évoqué toutes ces questions en commission avec la Fédération sénégalaise de football pour voir quelles sont les week-ends qui sont disponibles et les contraintes liées aux évènements religieux».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.