Algérie: L'Institut du monde arabe bénéficie d'une donation de 1300 oeuvres d'arts

Paris — L'Institut du monde arabe (IMA) vient de bénéficier d'une donation de 1300 oeuvres d'art moderne et contemporain de 94 artistes arabes, a annoncé vendredi cette institution culturelle parisienne du monde arabe.

Cette collection "exceptionnelle", appartenant au galeriste et collectionneur Claude Lemand et son épouse France, est assortie d'un fonds de dotation, le "Fonds Claude & France Lemand û IMA", dont le but, a-t-on indiqué, est de "poursuivre les acquisitions, organiser des expositions, étudier les oevres, publier des catalogues, enseigner et diffuser".

Cette donation, aussi riche que diverse de la peinture arabe moderne et contemporaine, de l'Irak à l'Algérie, vient s'ajouter aux 500 que possédait déjà l'IMA.

Avec cette donation, dont le contrat a été signé le 24 octobre dernier, l'IMA s'enrichit d'un fonds "unique" d'oeuvres contemporaines d'artistes d'origine arabe. Ce qui a poussé ses responsables à penser à un réaménagement des espaces de l'institut afin de l'ériger, dans deux ans, en un "musée des arts du monde arabe", avec un focus particulier sur les arts à partir de la deuxième moitié du XXe siècle.

Ils ont indiqué qu'une campagne de levée de fonds a déjà été engagée.

La collection Lamand regroupe 94 artistes sur trois générations, dont 68 du monde arabe, a-t-on précisé. Elle est composée de 366 peintures, 239 aquarelles et gouaches, 151 dessins, 41 sculptures, 314 estampes.

Parmi ce fonds figurent des oeuvres d'artistes connus comme les Algériens Abdelkader Guermaz, un peintre non figuratif, et Abdallah Benanteur, installé en France en 1953. Les eux artistes sont considérés parmi les "fondateurs" de la peinture algérienne moderne.

L'IMA a affirmé que la donation s'animera au fil d'expositions régulières au musée d'oeuvres choisies et les oeuvres pourront également sortir de l'Institut, notamment à l'occasion de prêts.

Trois expositions sont prévues à cet effet. Il s'agit de "Le Monde arabe vu par ses artistes", une sélection d'oeuvres de 23 artistes de la donation qui s'étalera jusqu'au 10 mars 2019.

Pour les responsables de cette exposition, cette première sélection matérialise, à travers des oeuvres exécutées sur les quarante dernières années, la vision du Monde arabe par des artistes, hommes et femmes, qui en sont issus.

La deuxième exposition est consacrée exclusivement aux oeuvres du peintre Youssef Abdelké intitulée "Une donation contre la mort en Syrie". Ses oeuvres dressent un saisissant tableau du martyre de la Syrie.

La dernière, "Portrait de l'Oiseau-Qui-N'Existe-Pas", propose une sélection de plusieurs artistes, dont l'idée a commencé à partir d'un poème, écrit en 1950 par l'artiste parisien Claude Aveline (1901-1992), en habillage d'un oiseau qu'il avait au préalable dessiné avec des crayons de couleur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.