3 Novembre 2018

Sénégal: Sénégal rek !

Blog

Sénégal Rek est avant tout une chanson de la star sénégalaise Youssou N'dour. Elle est devenue le cri de ralliement des classes sénégalaises. Il faut les voir danser au son de cette chanson dans les salles de concert, pour comprendre l'attachement des filles de Lat Dior à leur pays.

À suivre sur un écran de télévision un concert de Youssou N'dour, la chair de poule saisit tout spectateur et demeure fier du peuple sénégalais. L'un des rares pays qui n'a toujours pas connu des soubresauts des autres pays africains.

On se demande encore si le Sénégal connait le tribalisme et le régionalisme. Sénégal Rek. La nouvelle m'avait paru incroyable. Certes, deux mois auparavant, j'avais appris la candidature du pays de Lat Dior, de Léopold Sedar Senghor, je l'avais prise pour de la rigolade. Et voilà que le Sénégal va organiser dans quatre ans les prochains jeux olympiques de la jeunesse.

Quelle victoire ! Quelle belle victoire ! J'imagine la fierté des Sénégalais, du pays comme ceux de la diaspora à l'annonce de cette belle victoire. À travers des klaxons et surtout des pas de danse au son de Sénégal Rek ! L'attribution au Sénégal des jeux olympiques de la jeunesse est avant tout, un coup fouet à l'économie au "plan Sénégal émergent".

Nul mieux que la jeunesse ne sait investir et imaginer. De tous ces milliers de jeunes qui viendront de tous les pays du monde ; nombreux vont investir tôt ou tard dans le "plan Sénégal émergent".

Le tourisme sénégalais va atteindre le record de celui du Kenya sinon va le dépasser. Quand il avait été question de construire Diam Dia Dio, de nombreuses plaintes se sont élevées pour parler de gaspillage. Mais, c'est une habitude des Africains de se plaindre de tous.

Et voici que tous les avions venus de tous les continents vont atterrir à l'aéroport Blaise Senghor, le premier député africain à l'Assemblée nationale française. La Côte d'ivoire ne peut pas profiter de cette aubaine qui s'offre à elle.

L'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan porte le nom d'un ancien député français et premier président de la Côte d'Ivoire indépendante, est à peine à trois heures de vol à l'aéroport Blaise Senghor de Diam Dia Dio à Dakar.

Le pays de l'Akwaba doit investir totalement dans les jeux olympiques dans le pays de la Teranga. À commencer par la gastronomie. La cuisine ivoirienne, l'une des meilleures d'Afrique doit pouvoir trouver sa place à Dakar comme à Diam Dia Dio. Elle va relever le défi de la saveur.

Souvenez-vous d'une réunion de chef d'État à Ouagadougou. Jacques Chirac demande à son homologue burkinabè s'il existe dans la ville de Ouagadougou, un endroit où il peut manger ivoirien. C'est dire tout l'intérêt et l'importance de la gastronomie ivoirienne. Le secteur du tourisme doit déjà commencer sa préparation.

Quatre ans, c'est déjà demain. L'artisanat ivoirien a là, une occasion de se faire connaitre du monde entier ainsi que la mode ivoirienne va se rehausser davantage. Les mannequins et les acteurs ivoiriens auront une occasion exceptionnelle de signer des contrats. Toutefois, n'oublions pas le secteur économique ivoirien.

Les jeux olympiques de la jeunesse ne se dérouleront pas à Abidjan mais les Ivoiriens doivent faire en sorte que Dakar ressemble à Abidjan, un mois environ.

Aujourd'hui, la communication domine toutes les stratégies de développement même en restant à Abidjan, on peut influencer des milliers de participants, des milliers de personnes à Dakar pour les jeux olympiques. Notre victoire sera que les Sénégalais disent : » Ivoiriens deh ! » Montrer que la Côte d'Ivoire a tiré un grand profit, un très grand profit de ces jeux olympiques de la jeunesse.

Qu'on se mette déjà au travail. Bon courage ! Ainsi va l'Afrique.

À la semaine prochaine.

Sénégal

La Fondation BANK OF AFRICA en croisade contre le cancer du col de l'utérus

La BANK OF AFRICA a, depuis quatre ans, fait de la lutte contre le cancer du col de l’utérus sa… Plus »

Copyright © 2018 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.