2 Novembre 2018

Angola: Les jeunes invités à participer activement à la lutte contre la corruption

Ndalatando — La secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Guilhermina Fundanga Manuel, a défendu jeudi, à Ndalatando, province de Cuanza Norte la participation active des jeunes à la promotion des dénonciations et des actions de lutte contre la corruption afin de moraliser la société.

Intervenant lors des festivités du 1 er novembre (Journée de la jeunesse africaine) commémorées à Ndalatando, la gouvernante a sollicité les jeunes de s'impliquer davantage dans la lutte contre diverses formes de corruption et actions préjudiciables à l'intérêt public.

Guilhermina Manuel a admis que la pauvreté, le manque de formation professionnelle adéquate, les grossesses précoces, la consommation excessive de boissons alcoolisées, la consommation de drogues, les maladies sexuellement transmissibles, en particulier le VIH-SIDA, étaient des problèmes majeurs qui affectent la jeunesse angolaise.

Elle a ainsi fait savoir que ces problèmes continueraient à mériter l'attention du gouvernement afin d'assurer la valorisation et la participation active des jeunes aux tâches de développement du pays.

La secrétaire d'Etat a aussi appelé à la participation active des jeunes à la lutte contre la corruption, car il s'agit d'un phénomène qui entrave le développement durable des pays.

Au cours de cette année, la date a été célébrée sous le slogan "Faire entendre la voix des jeunes dans la lutte contre la corruption en Afrique", comme preuve de la participation de cette frange à la moralisation de la société.

Angola

Huíla - L'ouverture du centre d'hémodialyse différée

L'ouverture au public des services du Centre d'hémodialyse de la province de Huíla, initialement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.