4 Novembre 2018

Burkina Faso: 31e Tour international du Faso - Mathias Sorgho auréolé d'or

Photo: fasozine
Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le 31e tour du Faso

Mathias Sorgho a remporté, hier à Ouagadougou, le 31e Tour international du Faso et succède ainsi au Marocain, Mraouni Salaheddine, vainqueur de l'édition passée. Il devient le 15e Burkinabè à ce sacre ayant inscrit son nom au palmarès du Tour, depuis sa création en 1987.

Après Arouna Ilboudo en 2016, Mathias Sorgho est le 15e Burkinabè a intégré le palmarès du Tour international du Faso. Il a remporté hier à Ouagadougou, la 31e édition.

Détenteur du maillot jaune à la 2e étape à Bolgatanga, il l'a perdu à l'étape suivante au profit de son compatriote Seydou Bamogo. Mathias Sorgho a par la suite récupéré son bien lors de la 4e étape à Ouahigouya. L'Etalon cycliste restera d'ailleurs en jaune jusqu'à l'arrivée finale à Ouagadougou.

Avant son sacre, l'ultime étape du Tour (la 10e), longue de 127,2 km, a été courue entre Zorgho et Ouagadougou, avec à la clé, un circuit fermé, à parcourir six fois dans la capitale burkinabè.

Elle a été enlevée par le Belge, Timmy De Boes après 3h 10mn 48s avec une vitesse moyenne de 42,358km/h. Cette étape avait trois points chauds. Il s'agit de celui de Nagréongo, du 2e et du 4e passage dans le circuit fermé dans la ville de Ouagadougou, devant la RTB.

Le 1er sprint intermédiaire de Nagréongo (58km), a été remporté par l'Ivoirien Karamoko Bamba. Il a devancé respectivement le Belge Joeri Calleeuw et l'Allemand Dan Craven. Le second point chaud, au 2e passage (104,7km), est revenu à l'Allemand Dan Craven en solitaire.

Il a été suivi de Seydou Bamogo et de l'Ivoirien Bassirou Konaté. Le sociétaire de la Team Embrace the World a été encore au rendez-vous lors du 4e passage qu'il a remporté en solitaire avec un écart de 1mn40s.

Mais à la différence du 2e sprint intermédiaire, il a été suivi de son compatriote Julian Hellmann et du Burkinabè de l'équipe régionale de l'Ouest, Noufou Minoungou. L'allemand a été rattrapé au 6e passage et l'arrivée finale a été disputée au sprint.

Le Belge, Timmy De Boes, a été le plus prompt après 3h 10mn 48s de course, avec une vitesse moyenne de 42,358km/h. Le sociétaire de la Team Flanders a ainsi gagné sa 3e étape du Tour après, celle de Yako-Ziniaré et Oradara-Bobo-Dioulasso.

Cette victoire belge n'a pas empêché le Burkinabè Mathias Sorgho de garder pour de bon, le maillot jaune du 31e Tour international du Faso.

Quant au maillot vert, il demeure définitivement la propriété de l'allemand Hermann Keller. S'agissant du maillot des points chauds, il est revenu au Burkinabè Seydou Bamogo. Le meilleur jeune de la compétition est le néerlandais Rick Nobel. La palme de la combativité est décernée à l'allemand Dan Craven.

Premier ministre, Paul Kaba Thiéba : « La 31e édition est un excellent succès »

« Nous avons une immense joie parce que nous avons assisté une apothéose qui a tenu toutes ses promesses. Dix jours d'effort et de travail. Je félicite le maillot jaune et toute son équipe pour le travail accompli. Je félicite également la Fédération burkinabè de cyclisme et l'encadrement technique, car c'est grâce à eux qu'aujourd'hui, nous sommes fiers de voir un de nos enfants couronné par le maillot jaune.

Je voulais profiter pour dire que cette 31e édition est un excellent succès, lorsque vous regardez les enjeux en termes de logistiques, d'organisation et de participation (70 coureurs de 10 pays). Il faut saluer toutes les innovations de cette édition. Je veux citer l'organisation du critérium féminin qui a connu la participation de 5 pays, l'organisation de la course contre la montre et l'excursion au Ghana.

Je voulais féliciter tous ceux qui ont participé à l'organisation de cet évènement pour qu'il soit une réussite. Quand tu vois ces cyclistes, après avoir parcouru près de 1200 km, afficher le sourire, j'aimerai que la jeunesse burkinabè s'inspire de cette attitude pour qu'ensemble nous construisions le Burkina Faso».

Karim Yaméogo, Directeur sportif de l'équipe nationale du Burkina Faso : «C'était l'objectif fixé»

« Nous avons pu terminer la compétition en possession du maillot jaune. C'était l'objectif qu'on s'était fixé cette année. Nous avons assisté à une bataille rude pendant ces dix jours de compétition, entre le Burkina et les autres pays africains comme européens.

Je ne peux que m'en réjouir de cette victoire obtenue de haute lutte. Cette 31e édition a été d'un très bon niveau, au regard des moyennes relevées sur les différentes étapes.

Le maillot jaune figurait parmi mes favoris, et c'est le lieu pour moi de féliciter et de remercier la Fédération burkinabè de cyclisme qui nous a permis d'avoir une bonne préparation, qui nous a valu ces lauriers».

Le directeur de la course, Laurent Bézault : « Mathias Sorgho mérite sa victoire»

«Pendant ces dix jours de course avec, différents vainqueurs d'étapes, différents porteurs de maillot, on a eu du suspense avec des échappés, de belles étapes disputées, une mobilisation populaire très importante comme cela est de coutume au Burkina Faso. Cette 31e édition a été un beau Tour du Faso. L'organisation a été très positive.

Nous pouvons être largement satisfaits parce qu'on n'a pas eu d'incidents graves, hormis la chute de Salfo Bikienga. Les Burkinabè ont bien défendu le maillot jaune depuis son obtention par Mathias Sorgho. C'est vrai qu'ils ont eu un peu de frayeur à la 6e étape, à la course contre la montre par équipe, qui effectivement, a vu une réduction de l'écart après l'épreuve.

Mais tout compte fait, ils ont pu gérer le peu d'avance jusqu'à la fin. Et une belle récompense pour Mathias Sorgho qui est un coureur très agréable à la fois sur le vélo et en dehors. Il mérite totalement cette victoire ».

Yasnémanégré Sawadogo, président du comité national d'organisation : « Je suis soulagé »

«Le 31e Tour s'est bien terminé, je suis vraiment soulagé. En tant que président du comité national d'organisation je suis soulagé que sur le plan organisationnel.

Les défis, à savoir l'excursion au Ghana, la course contre la montre par équipe, suspendue après une vingtaine d'années d'absence, tout cela, accompagné de l'augmentation substantielle des prix ont été une réalité, avec à la clé, le maillot jaune. Je félicite tous les cyclistes burkinabè qui sont restés soudés, combatifs, et disciplinés.

Il y avait des craintes côté sécuritaire, mais comme j'avais rassuré les uns et les autres, en plus des mesures sécuritaire que les autorités ont prises, il faut savoir qu'au niveau du comité d'organisation, nous avons mis aussi les bouchées doubles à ce niveau, en augmentant de façon considérable le nombre des membres de cette commission, en prévoyant une sécurité aérienne qui coordonnait avec les éléments au sol. Je suis très satisfait que la compétition soit terminée dans une condition très optimum de sécurité».

En savoir plus

Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le 31e tour du Faso

Selon l'Agence d'information du Burkina (AIB), Mathias Sorgho a bouclé les 1171,300 km de distance totale de la… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.