2 Novembre 2018

La révolution des données doit être exploitée pour mettre en œuvre les ODD en Afrique du Nord - L. Hachem Naas, CEA

Tunis — "La révolution des données n'est pas un mythe. Elle est réelle et nous nous devons de saisir cette opportunité pour soutenir nos initiatives en faveur de la transformation structurelle en Afrique du Nord », a déclaré Lilia Hachem Naas, Directrice du Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

« C'est un plaisir pour moi de noter que nos Etats membres comprennent et acceptent d'améliorer et utiliser les données en tant qu'un outil indispensable pour une croissance durable », a ajouté la responsable onusienne au terme au terme de quatre jours de débats et de discussions intenses sur des thématiques aussi diverses que la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA), la migration, l'économie bleue ou encore l'importance des données de qualité pour la mise en œuvre des ODDs et de l'Agenda 2063.

Ces déclarations de Mme Hachem Naas sont intervenues au terme de la 33ème réunion du Comité Intergouvernemental d'Experts de l'Afrique du Nord (CIE 2018) à Tunis, où les discussions des représentants de l'Algérie, l'Egypte, le Maroc, la Mauritanie, le Soudan et la Tunisie avaient porté sur le thème « La révolution des données en Afrique du Nord : Mettre les données au service de la transformation structurelle ».

Au terme de leurs délibérations, les experts ont appelé, dans leurs recommandations, la CEA à soutenir les pays nord-africains au niveau de la modernisation des cadres juridiques et réglementaires ainsi que les relations entre institutions, pour renforcer la capacité des systèmes statistiques nationaux à réagir aux nouvelles exigences et opportunités générées par la révolution des données.

Les participants ont par ailleurs appelé la CEA à les soutenir sur le plan technique pour le renforcement des systèmes statistiques, notamment au niveau des ressources humaines et des technologies numériques. Par ailleurs, les Etats membres ont demandé le soutien de la CEA dans le cadre du processus de ratification de la ZLECA, avec pour ambition de réaliser l'intégration régionale. Enfin, il a été demandé à la CEA de publier un profil régional sur les ODD couvrant l'ensemble de l 'Afrique du nord.

Dans le cadre de l'économie bleue, les recommandations de la rencontre appellent les pays à améliorer la collecte et l'analyse des données en vue de renforcer la qualité de l'ensemble des composantes de l'économie bleue.

Ces recommandations seront transmises à la Conférence des Ministres de la CEA pour considération.

Les travaux du Comité Intergouvernemental d'Experts, qui ont duré une semaine, ont également inclus le lancement du tout premier rapport sur la mise en œuvre des ODD au Maghreb ainsi qu'une présentation sur le cadre stratégique révisé de la CEA, qui donne aux Etats membres une image détaillée des orientations de la CEA.

L'ouverture officielle du CIE 2018 a été honorée de la présence de la Secrétaire Exécutive de la CEA, Mme Vera Songwe, via un message vidéo, du Ministre Tunisien du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale, du Secrétaire général de l'Union du Maghreb Arabe, du Président de l'Union tunisienne de l'industrie du commerce et de l'artisanat (UTICA) et de hauts responsables de la FAO, du PNUD, de la BAD et des missions diplomatiques en Tunisie.

Copyright © 2018 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.