Burkina Faso: Kpalimé - Ouagadougou - Abdou Raouf Akanga a tenu son pari !

Il s'était lancé le défi fou de rallier à vélo Ouagadougou, la capitale du Burkina faso de Kpalimé, ville togolaise sur 950 km. Objectif, assister à la dernière étape du tour du faso 2019 et rencontrer des partenaires pour la suite de son projet Up2School Kpalime Cycling Project.

Abdou Raouf Akanga, l'espoir annoncé du cyclisme togolais a réussi son pari en arrivant samedi dernier dans la capitale burkinabé. Le périple s'est effectué en 5 jours, Kpalimé - Blitta (210 km), Blitta - Kanté (215), Kanté - Cinkassé (208), Cinkassé-Zorgho 182km et Zorgho-Ouaga (108 km). Avec son coéquipier Mohamadou Saliou, ils ont traversé les villes avec du vent, du soleil et le poids de leur sac de 10 kg sur le dos.

« C'est le changement de climat brusque qui a été un choc pour nos organismes« , a confié Akanga, évouant les difficultés du trajet. Mais l'on devrait revoir le seul Togolais a finir dans un Top 5 d'un tour UCI dans de nouvelles aventures. Kpalime - Ouaga n'était pas son premier coup d'essai. « C'est la première fois de faire un défi sur de nombreuses jours mais en 2013 j'ai déjà fait le défi de parcourir 344 km non stop et je l'ai fait en 11h 25 min« , a t-il indiqué.

Ecarté tout comme d'autres coureurs de la sélection togolaise pour une raison encore difficilement identifiable, la carrière du jeune coureur (24 ans) reste en suspend. Mais des voix s'élèvent depuis des semaines afin que la crise trouve vite une solution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.