Soudan: Aror appelle les pays africains à exploiter l'Internet pour le développement

Le ministre de l'information, de communications et de technologie de l'information, Bushara Juma Aror a demandé aux pays africains de jouer leur rôle et de se tenir au courant du monde de profit des technologies de la communication et l'Internet pour l'intérêt du citoyen africain afin d'atteindre les objectifs de développement durable et de transformation vers une économie du savoir et des services améliorés.

C'était lorsqu'il s'est adressé, lundi à Khartoum, la session de l'ouverture du Forum africain sur la gouvernance de l'Internet, organisé par le ministère, est représentée par l'Agence de réglementation des télécommunications et des postes en coopération avec la Commission des infrastructures de l'Union Africaine (UA), l'Union africaine des télécommunications et la société africaine de l'Internet, au milieu large participation des pays africains.

Aror a exprimé l'espoir que le Forum aboutira des recommandations pour renforcer la solidarité africaine et permettre au peuple africain de bénéficier des services de télécommunication et d'Internet afin d'améliorer la condition humaine du continent.

D'autre part, le directeur du gouvernement numérique de l'ONU a remercié le Soudan et l'UA d'avoir accueilli le Forum africaine de gouvernance de l'Internet, exprimant l'espoir que le Forum élaborera de recommandations et des priorités qui leur permettraient de surmonter les obstacles et de relever les défis à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.