6 Novembre 2018

Somalie: Le Conseil de sécurité renouvelle les autorisations de lutte contre la piraterie

Des pirates présumés attendent les mains en l'air que des membres d'une opération de lutte contre la piraterie montent à bord de leur embarcation (archives). Photo US Navy/Jason R Zalasky

Le Conseil de sécurité a adopté mardi à l'unanimité une résolution dans laquelle il renouvelle pour une durée de treize mois les autorisations accordées aux forces navales internationales de prendre part à la lutte contre la piraterie et les vols à main armée au large des côtes somaliennes.

La résolution 2142 (2018) a été adoptée dans le contexte du dixième anniversaire de la résolution 1816 sur la piraterie au large des côtes somaliennes.

Le Conseil de sécurité note dans sa résolution que cette lutte s'est traduite par un net recul des actes de piraterie et des détournements depuis 2011. Aucun détournement réussi de navire n'a ainsi été signalé au large des côtes somaliennes depuis mars 2017.

Toutefois, le Conseil souligne que la piraterie demeure une menace pour l'acheminement rapide, sûr et efficace de l'aide humanitaire vers la Somalie et la région de la Corne de l'Afrique, la sécurité des gens de mer, la navigation internationale, et la sécurité des routes maritimes empruntées par les navires commerciaux et d'autres navires.

Le Conseil de sécurité considère également que la piraterie aggrave l'instabilité en Somalie « en faisant entrer dans le pays d'importantes quantités de liquidités illicites qui viennent financer de nouvelles activités criminelles, la corruption et le terrorisme ».

Dans ce contexte le Conseil rappelle que c'est aux autorités somaliennes qu'il incombe au premier chef de lutter contre la piraterie aux larges des côtes de leur pays.

Il estime toutefois nécessaire de reconduire pour une nouvelle période de treize mois, à compter de l'adoption de la résolution, les autorisations accordées aux Etats et aux organisations régionales qui coopèrent avec les autorités somaliennes dans la lutte contre la piraterie, en particulier en déployant dans la zone des navires de guerre et des aéronefs militaires, en fournissant des bases et un appui logistique aux forces antipiraterie et en mettant hors d'état de nuire les embarcations qui servent à commettre des actes de piraterie.

Dans sa résolution, le Conseil de sécurité demande également à tous les États d'ériger la piraterie en infraction pénale dans leur droit interne et d'envisager favorablement de poursuivre les personnes soupçonnées de piraterie qui ont été appréhendées au large des côtes somaliennes, ainsi que celles qui ont facilité ou financé leurs actes depuis la terre ferme.

Somalie

RSF demande l'arrestation d'un policier pour tentative d'assassinat sur un journaliste

Des membres des forces de sécurité du Puntland continuent de proférer des menaces de mort contre un… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.