6 Novembre 2018

Sénégal: Erosion côtière et lutte contre les inondations - Amadou Ba décroche 20 milliards de l'AFD

Dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques, le Sénégal peut compter sur la France. En effet, le ministre de l'Economie et des Finances et le Directeur général de l'Agence française de Développement (AFD), ont procédé à la signature d'accords de financement destinés à la mise en œuvre de deux projets, pour un montant total de 20 milliards de FCFA.

Ces projets, qui sont bien articulés à l'Axe 2 du Plan Sénégal émergent (PSE) «Capital humain, Protection sociale et Développement durable», visent à renforcer les efforts du Gouvernement dans la lutte contre les inondations et l'érosion côtière au Sénégal.

Pour rappel, l'Axe 2 du PSE, dans son volet « développement durable », est orienté vers la lutte contre les inondations, la réduction des risques majeurs de catastrophes et l'amélioration du cadre de vie des populations aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain.C'est dans ce domaine que l'Agence française de Développement a accepté d'accompagner l'Etat du Sénégal par la conclusion d'un protocole d'entente sur la lutte contre le changement climatique et le financement de ces deux projets à fort impact social.

Le premier est le «Projet de lutte à court-terme contre l'érosion côtière sur la Langue de Barbarie à Saint-Louis», avec principalement la réalisation d'un ouvrage de protection d'urgence de la zone.

D'un coût estimatif de 18 880 000 Euros, souligne Amadou Ba, ce projet bénéficie d'un concours de l'AFD de 16 000 000 d'Euros dont 6 000 000 en dons.

Pour rappel, cet important projet a pour objectif principal de freiner le recul de la ligne de rivage et les destructions associées de bâtiments et d'habitations au niveau de la Langue de Barbarie.

Le second projet qui bénéficie de l'appui de l'AFD est le «Projet de gestion intégrée du risque d'inondation au Sénégal».Pour sa mise en œuvre, l'AFD, en rapport avec le Fonds Vert Climat, a bien voulu mettre à la disposition du Sénégal une enveloppe de 15 000 000 d'Euros, soit environ 9 839 000 000 de francs CFA.

Il vise à identifier, prévenir et réduire les risques d'inondation en zones urbaines dans une perspective de prévention et de gestion des catastrophes naturelles.

«La signature de ces conventions de financement avec l'AFD témoigne, une fois de plus, de l'excellence des relations séculaires entre la France et le Sénégal et traduit concrètement les engagements respectifs de nos deux Etats dans les différentes initiatives internationales sur la protection de l'environnement et le développement durable, notamment la COP 21 et le One Planet Summit», note le ministre de l'Economie et des Finances.

C'est dans cette dynamique constructive et solidaire que l'Etat du Sénégal et l'AFD ont conclu un protocole d'entente pour le recours à la «Facilité Adapt'action» mise en place par l'AFD.

Le recours à cette facilité sera donc pour le Sénégal une opportunité pour mieux prendre en charge sa Contribution déterminée au niveau national (CDN) et la préparation de projets dans le domaine de l'adaptation au changement climatique.

En effet, ces interventions concernent les secteurs des infrastructures, des services de transports, de l'énergie, de l'agriculture, de l'hydraulique et de l'assainissement, de l'Education et de la Formation ainsi que de celui de la santé et de la protection sociale.

Cette coopération s'est matérialisée par la signature, notamment depuis la tenue du Groupe Consultatif de Paris en février 2014, de quarante et une (41) conventions de financement pour un montant total de 846 470 000 000 de FCFA.

Sénégal

Eliminatoires CAN 2019 - Une grande vague d'équipes qualifiées est attendue

La 5ème et avant dernière journée des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations 2019… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.