6 Novembre 2018

Cameroun: L'ONU demande la libération immédiate des collégiens enlevés à Bamenda

Photo: ONU/Loey Felipe
Le Secrétaire général de l'ONU António Guterres.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné mardi l'enlèvement présumé d'élèves et de membres du personnel d'une école secondaire de Bamenda, la capitale de la région du Nord-Ouest du Cameroun.

Selon les informations rapportées par la presse, des hommes armés non identifiés ont pris d'assaut dans la nuit de dimanche à lundi l'école secondaire presbytérienne située dans le quartier de Bamenda III, sur les hauteurs de la ville.

79 collégiens, leur principal, un chauffeur et un enseignant auraient été enlevés dans cette attaque.

M. Guterres a appelé à leur libération immédiate et à leur retour dans leurs foyers et leurs familles. « Rien ne peut justifier ces crimes contre des civils, en particulier des mineurs », a déclaré son porte-parole dans une déclaration de presse.

Cet enlèvement s'est produit dans un contexte particulièrement tendu dans la partie anglophone du Cameroun ou une crise oppose les séparatistes aux forces de l'ordre.

Le chef de l'ONU a réitéré la nécessité d'une solution aux crises qui touchent les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun par le biais d'un processus de dialogue inclusif. « Les Nations Unies sont prêtes à apporter leur aide à cet égard », a souligné son porte-parole.

En savoir plus

Il faut libérer les écoliers enlevés au pays

Lundi 5 novembre, à l'aube, des hommes armés inconnus ont enlevé environ 79 élèves de… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.