7 Novembre 2018

Cameroun: Investiture du président Paul Biya - Yaoundé en fête

C'est par dizaines de milliers que les populations sont sorties le long de l'itinéraire emprunté par le cortège présidentiel.

Combien étaient-ils hier, le long de l'itinéraire emprunté par le président de la République élu du Palais de l'Unité vers le palais de verre de Ngoa-Ekellé pour sa prestation de serment devant le peuple camerounais, et les membres de différentes institutions de la République ? Bien malin qui pourrait y apporter une réponse.

Toujours est-il que les Camerounais n'ont pas boudé leur plaisir hier pour sortir afin de réserver une ovation au président Paul Biya. Il est un peu plus de 10h40 mn, lorsque la limousine présidentielle, ayant à son bord, le président de la République élu et son épouse Mme Chantal Biya sort du Palais de l'Unité. Commence alors le trajet vers l'Assemblée nationale où, pour la 7e fois, Paul Biya a rendez-vous avec l'Histoire.

La limousine présidentielle est encadrée de 16 motards du groupement d'honneur de la Garde présidentielle. Dans le jargon, l'on parle d' « escorte de type B ». Le trajet vers le palais de l'Assemblée nationale se fera à une vitesse normale. Il est donc exactement 11 h lorsque Paul et Chantal Biya sont accueillis à l'entrée de cet édifice chargé d'Histoire par le président de la chambre, Cavaye Yeguié Djibril, le 1er vice-président du Sénat, Aboubakary Abdoulaye, le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana, le premier président de la Cour suprême, Daniel Mekobe Sone.

Le président de la République regagne un hémicycle déjà plein à craquer. Durant la cérémonie, c'est un autre cérémonial qui se met en place à l'extérieur. Les troupes qui doivent rendre les honneurs sont plus étoffées.

Elles sont placées sous le commandement du général de brigade Valère Nka, commandant la Brigade du Quartier général. Arrivé dans une limousine fermée, le président de la République, prend place à bord d'un véhicule découvert pour la revue des troupes. A la suite de celle-ci, une quarantaine de motards et une trentaine de chevaux, du même groupement d'honneur de la Garde présidentielle entoure le véhicule présidentiel.

Paul Biya, toujours debout, peut alors répondre aux ovations des dizaines de milliers de personnes qui sont venues l'acclamer. Le cortège va à un rythme plus lent. La foule est plus étoffée qu'au départ. Le long du cortège, ce sont des Camerounais venus des dix régions du pays qui ont choisi de venir communier avec leur président de la République. Ce sera ainsi jusqu'à l'arrivée un peu plus d'une quarantaine de minutes plus tard à l'entrée du Palais de l'Unité.

Cameroun

Elim CAN 2019 - Le Maroc brise enfin le signe indien face au Cameroun

Enfin ! Le Maroc s'est enfin imposé face au Cameroun pour la première fois de son histoire. Les Lions de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.