7 Novembre 2018

Cote d'Ivoire: Charte africaine des Droits de l'Homme et des Peuples relative aux droits des personnes handicapées - La Côte d'Ivoire disposée à ratifier son protocole

L'Alliance pour le Handicap (Ada), une agence technique orientée vers le handicap et dont le mandat découle du mouvement continental africain des droits humains et des organisations de personnes handicapées, a choisi la Côte d'Ivoire, pour lancer solennellement mardi, le projet Ardi -L'Alliance pour les Droits- l'Afrique pour l'inclusion des personnes handicapées.

Et ce, dans le cadre du plaidoyer pour la ratification du protocole à la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples relatif aux Personnes handicapées en Afrique.

Au nom du gouvernement et du parrain de cette cérémonie, M. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Côte d'Ivoire, qu'elle représentait, Aimée Zebeyoux, Secrétaire d'Etat chargée des Droits de l'Homme, a répondu avec bienveillance à l'appel de l'Ada:

«La Côte d'Ivoire favorable à la protection des droits de l'homme et des libertés individuelles serait heureuse de ratifier la Charte africaine des Droits de l'Homme et des Peuples relatif aux Droits des Personnes handicapées en Afrique.»

La Secrétaire d'Etat a rappelé la tradition de la Côte d'Ivoire en matière de la protection et de la promotion des Droits de l'Homme, en indiquant que les différents gouvernements du pays ont adhéré et ratifié la quasi-totalité des instruments internationaux qui protègent la dignité humaine et obligent au respect des libertés individuelles et collectives.

Le projet Ardi, une stratégie continentale axée sur le handicap et qui vise à soutenir l'engagement des acteurs institutionnels et des organisations de la société civile en faveur des personnes handicapées en Afrique, pouvait-elle bénéficier d'un autre écho qu'un écho favorable auprès du gouvernement ivoirien ?

Ce, d'autant que cette initiative permet de porter un regard neuf et positif sur le handicap, et que la Côte d'Ivoire a fait de l'insertion professionnelle des personnes vivant avec le handicap, l'une des priorités de sa politique sociale.

Lamizata Sangaré, présidente de la Commission nationale des Droits de l'Homme de Côte d'Ivoire, qui est dans un rôle de sentinelle, a indiqué que le respect des droits des minorités et des groupes marginalisés compris dans la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et de la Charte africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, donne du relief au projet Ardi.

Qui invite de fait les Etats africains à garantir entre autres principes et valeurs énoncés: la non-discrimination, la participation et l'inclusion complète et effective dans la société, le respect de la différence et de l'acceptation des personnes handicapées dans le cadre de la diversité humaine et de l'humanité puis l'égalité des chances.

Pour ces raisons, Lamizata Sangaré, présidente de ladite cérémonie a renouvelé la volonté de la Cndhci de prendre une part active à ce plaidoyer pour que le gouvernement ivoirien ratifie le protocole à la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples relatif aux Personnes Handicapées.

Avec de telles marques d'attentions et de sollicitudes de la part des Autorités et institutions ivoiriennes, le pasteur Sansan Dah, coordinateur du projet Ardi et président de la Fédération ivoirienne des Sourds et Aveugles (Fiasa), a dit sa joie et rappelé par gratitude tout ce que le gouvernement ne cesse de faire au plan institutionnel et réglementaire mais aussi social pour que les personnes vivant avec le handicap se sentent comme des citoyens à part entière.

Aida Saar, Directrice des projets de l'Alliance Africaine pour le Handicap (ADA) a présenté cette agence technique, ses missions et objectifs et indiqué les lignes forces des activités qu'elle a menées à ce jour.

Cote d'Ivoire

Procès Laurent Gbagbo - La défense qualifie la démarche du procureur de biaisée

Les audiences du procès de l'ancien président ivoirien et de Charles Blé Goudé, ex-leader du… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.