Centrafrique: Recrudescence des actes violents contre les humanitaires

Au moins 324 incidents contre les humanitaires ont été recensés depuis le mois de janvier en Centrafrique, soit plus d'un par jour. La communauté humanitaire de Centrafrique est l'une des plus visées au monde.

Kaga Bandoro est une ville qui a été particulièrement touchée ces derniers mois; le fait d'éléments incontrôlés selon les groupes armés.

Jan Egeland, ancien secrétaire général adjoint des Nations unies et actuel secrétaire général de l'ONG NRC, est allé à la rencontre des travailleurs humanitaires et des quelque 20 000 déplacés de Kaga.

Les milliers de déplacés ont besoin de tout et les ONG tentent de les soutenir au quotidien. Mais ici, plusieurs groupes armés sont présents et les attaques sont fréquentes.

Cet humanitaire a été victime d'une violente agression : « Ça impacte considérablement sur le moral, non seulement des personnes qui ont été touchées, mais aussi les autres collègues ou les autres organisations qui n'ont pas directement été touchées.

Ils disent que peut-être aujourd'hui c'était cette organisation qui a été visitée, et demain ça pourrait être l'autre, et ça met tous les acteurs humanitaires dans une situation de panique. »

Braquage des bases, des lieux de résidence ou encore attaque des véhicules, pour Jan Egeland, secrétaire général de l'ONG NRC, ces questions de sécurité s'inscrivent dans un problème plus large de manque de moyens des humanitaires : « Nous sommes maintenant vraiment en première ligne du conflit.

Il n'y a pas de forces gouvernementales ici, il n'y a que des milices armées. Et puis il y a la petite base de l'ONU accolée à l'aéroport. Nous sommes donc assez désespérés en tant qu'humanitaires, submergés par les besoins et par le faible accès aux communautés périphériques. »

Des attaques souvent expliquées par la convoitise des groupes armés, mais des voix critiques dénoncent aussi le manque de neutralité - ou ce qui peut être perçu comme tel - de certaines actions humanitaires sur le terrain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.