8 Novembre 2018

Sénégal: Autonomisation des femmes et des jeunes filles - Le dividende démographique pour y arriver

Une rencontre de haut niveau sur le dividende démographique et l'autonomisation des femmes et des filles se prépare à Dakar. Elle aura lieu à partir du 12 novembre prochain. En prélude à cette rencontre, les journalistes ont été conviés à une séance de partage d'information hier, mercredi 7 novembre au ministère de la femme de la famille et du genre.

La femme et la jeune fille seront placées au cœur des débats de la rencontre de haut niveau sur le dividende démographique. Selon le ministère de la femme, de la famille et du genre en partenariat avec le Fnuap, bien qu'elles soient reconnues comme une force démographique, sociale et économique indispensable pour le développement de l'Afrique et la réalisation des objectifs de développement durable, les femmes font face à divers obstacles pour leur survie dont les plus importants sont l'accès aux services sociaux de base et l'accès aux opportunités d'emploi.

«Les études démographiques et de santé ont montré que l'éducation d'une femme est un facteur clé pour la survie de ses enfants au cours de leurs cinq premières années de vie. Les chances de survie d'un enfant augmentant encore davantage quand sa mère est dotée d'une éducation secondaire ou supérieure.

De même, concernant les filles, il est démontré que l'éducation, en particulier au niveau du secondaire contribue à retarder l'âge au mariage et à la première grossesse, contribuant ainsi à la baisse de la fécondité et à la transition démographique», a déclaré Absa Wade Ngom, directrice équité et l'égalité du genre au ministère de la femme, de la famille et du genre.

Pour cette rencontre de haut niveau qui s'annonce, l'objectif selon le secrétaire général du ministère de la femme Sidy Gueye : «est de renforcer le plaidoyer et le dialogue politique, de bâtir des alliances stratégiques afin d'engager des actions concrètes pour l'autonomisation des femmes et des filles en vue de la capture du dividende démographique».

De ce fait, les acteurs ont renseigné que 32 ministres de la sous région en charge du ministre de l'économie et des finances, des ministres de l'éducation nationale, de la jeunesse ainsi que de la femme et de la famille et du genre y sont invités. «Cette rencontre nous permettra aussi de corriger ou de rétablir cette inégalité de genre, les pratiques néfastes, violences basées sur le genre qui persistent dans le pays.

Mais aussi de booster le taux d'activité de rendement chez la femme», a lancé Mme Ngom. Et le secrétaire général du ministère de la femme Sidy Gueye de renseigner : «au niveau national, nous avons convié les jeunes les femmes, plus de 400 jeunes à venir dialoguer autour de toutes ses questions pour leur autonomisation», a fait remarquer le secrétaire général du ministère de la femme.

Sénégal

La Fondation BOA va équiper les régions pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

La Fondation BOA-SENEGAL va davantage équiper les centres de santé qui sont dans les régions. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.