8 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: Meilleure orientation des politiques mises en œuvre - L'UEMOA dote ses états de systèmes d'information energetique

L'Union économique et monétaire Ouest Africaine (Uemoa) en partenariat avec l'institut de la Francophonie pour le développement durable (Ifdd), a mis en place le projet de relance et de mise en œuvre des systèmes d'information énergétique dans les 8 Etats membres.

L'objectif de ce projet est de doter les différents états d'outils de planification afin d'avoir une meilleure orientation des politiques mises en œuvre.

L'Union économique et monétaire Ouest Africaine (Uemoa) en partenariat avec l'institut de la Francophonie pour le développement durable (Ifdd), a mis en place des systèmes d'information énergétique dans les 8 Etats membres.

L'objectif de ce projet, c'est de doter les différents états d'outils de planification pour le secteur énergétique. Les informations qui découleront de cet outil, permettront de mieux orienter les politiques économiques mises en ouvre.

«L'Uemoa a constaté qu'il y avait une totale asymétrie d'informations entre les pays qui disposaient de cet outil vers ceux qui n'en disposaient pas. L'Union nous a donc demandé de prendre cet outil, le retravailler et de le vulgariser au niveau de son espace géographique.

Cela permet d'avoir une bonne transparence et une meilleure visibilité du secteur», explique Ibrahima Dabo de l'institut de la Francophonie pour le développement durable et coordonnateur du projet, lors d'un séminaire organisé par le comité de pilotage pour la mise en œuvre du Sie-Uemoa.

Pour sa part, Adama Diallo, secrétaire général du ministère du pétrole et de l'énergie considère cet instrument comme une véritable vitrine du secteur.

Selon lui, l'outil développé permettra à tous les utilisateurs de l'information énergétique au niveau du secteur public de la recherche, du secteur privé, de la société civile et des partenaires de disposer des données officielles sur l'évolution du secteur de l'énergie non seulement au Sénégal mais aussi dans tous les pays de l'espace.

A son avis, cette plateforme est d'autant plus nécessaire au Sénégal, surtout dans un contexte de la validation de la nouvelle lettre de politique de développement du secteur qui sera mise en œuvre sur la période 2019-2023.

«La disposition d'un système d'information efficace est d'une grande utilité en tant qu'outil d'aide à la décision. Cependant, le défi d'un tel outil demeure la collecte des données.

Il est primordial que l'ensemble des acteurs collaborent avec le système informatique énergétique (Sie) en fournissant de façon régulière les données sans lesquelles aucune analyse fiable de l'évolution du secteur n'est possible», soutient-il.

Ainsi, encourage-t-il l'Ifdd et l'Uemoa à prendre en charge les données de la biomasse qui représente la plus grande part des consommations dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

Sénégal

CAN-2019 (Finale) Sénégal - Algérie (0-1) - Le rêve de tout un peuple se réalise

Le rêve de plus de 42 millions d'Algériens s'est réalisé vendredi soir, après la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.