8 Novembre 2018

Ile Maurice: MV Benita - Dix pêcheurs toujours en attente de l'intégralité de leur compensation

«Minis pé pran nou pou gopia.» Les pêcheurs, qui avaient été contraints de suspendre leurs activités suivant l'échouement du pétrolier libérien, le MV Benita, sont remontés. Plus de deux ans après les faits, dix d'entre eux n'ont toujours pas reçu l'intégralité de leur compensation. Lors d'une conférence de presse ce jeudi 8 novembre, ils ont dénoncé le fait que le gouvernement n'a pas tenu sa promesse.

Ranjit Foolchand, le porte-parole des pêcheurs, explique que ces derniers ont enchaîné les va-et-vient au bureau du ministre de la Pêche durant ces 28 derniers mois. Une partie de l'argent leur a bien été remise en deux tranches en 2017, soit une somme totalisant Rs 53 743. Or, selon Ranjit Foolchand, elle représente seulement 30 % de leur compensation. «Les activités dans le lagon n'ont repris qu'après 21 mois. Donc les pêcheurs ont été au chômage durant tout ce temps.»

Ranjit Foolchand a rappelé que le gouvernement a reçu une indemnisation de Rs 25 millions suivant cette affaire. «Dan Rs 25 millions, zot finn tir zis Rs 637 000 pou ban péser», s'est-il insurgé. D'ajouter que s'il n'y a aucun retour positif du gouvernement dans les jours qui suivent, les pêcheurs tiendront une manifestation.

Le pétrolier libérien, en provenance de l'Inde, s'est échoué dans le lagon du Bouchon le 16 juin 2016. Le renflouage a eu lieu 6 semaines plus tard. Mais ce n'est qu'en mars 2018 que l'interdiction de pêche a été levée.

Ile Maurice

Emerging Capital Partners mobilise plus de 640 millions de dollars pour son quatrième fonds panafricain

ECP Africa Fund IV vient d’achever sa levée de fonds et devient ainsi le plus important fonds… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.