8 Novembre 2018

Tchad: Acheikh Ibn Oumar a reçu son acte de non-poursuite judiciaire

Au Tchad, le retour d'Acheikh Ibn Oumar a été officiellement acté ce mercredi 7 novembre. Accompagné d'une délégation, l'ancien chef de la diplomatie tchadienne devenu opposant au régime d'Idriss Déby Itno a été reçu au ministère de la Sécurité publique.

Il était rentré au pays trois jours plus tôt, le 4 novembre, après 25 ans d'exil, profitant de l'annonce d'une amnistie générale faite par le président tchadien à l'occasion du passage à la IVe République.

L'instant est symbolique. Le ministre de la Justice Djimet Arabi remet un acte de non-poursuite judiciaire à Acheikh Ibn Oumar. L'ancien ministre des Affaires étrangères, devenu opposant au régime d'Idriss Deby Itno, se dit très ému de recevoir ce document qui marque officiellement la fin de 25 ans d'exil : « Je suis submergé par la joie d'être chez moi et surtout par la considération parce que moi, je suis un has been quand même, 24 ans c'est une génération, qu'au niveau de l'Etat et de la famille et des parents et des amis, que j'ai encore autant de consultations. C'est une très agréable surprise ».

Concernant les modalités de son retour et ses intentions, Acheikh Ibn Oumar ne donne pas plus de précisions : « J'espère qu'avec le peu d'énergie des forces qui me restent être à la hauteur de cette considération, et donner en retour ce que j'appelle toujours ma petite contribution pour renforcer la paix, l'entente et éloigner toujours davantage l'esprit de confrontation qui nous hante en tant que Tchadien depuis pratiquement l'indépendance ».

De son côté, le ministre de la Sécurité publique, Ahmat Bachir, appelle tous les exilés politiques à suivre cet exemple.

Tchad

Le pouvoir tchadien reporte les législatives, faute d'argent

Le gouvernement tchadien a annoncé le report des élections législatives au mois de mai 2019 alors… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.