Sénégal: Passage de l'analogique au numérique - l'Etat doit s'intéresser davantage au projet, selon le président du CNRA

Dakar — L'Etat doit davantage s'intéresser à la mise en œuvre du projet portant sur projet portant sur le passage de l'analogique au numérique, estime le président du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne.

"Le basculement vers le numérique est un projet majeur de par le monde. C'est un projet majeur, qui intéresse les Etats. Au Sénégal, le projet est porté par le groupe Excaf. L'Etat doit davantage regarder le projet, ce qui se passe" dans ce processus, a-t-il dit.

Le président du CNRA, ancien directeur général de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique) et ex-ambassadeur du Sénégal en Gambie et aux Etats-Unis, visitait jeudi matin les locaux du groupe EXCAF et les installations de la Télévision numérique terrestre (TNT).

"C'est un projet majeur, qui est à la croisée des chemins. Il y a quelques touches à faire, quelques réglages à faire au niveau de l'Etat, du gouvernement, main dans la main, avec le régulateur, avec l'Agence de régulation des télécommunications et postes, pour faire le dernier saut et parfaire le paysage audiovisuel", a expliqué Babacar Diagne.

Il s'est dit "impressionner" par le travail effectué par EXCAF en charge du déploiement de la TNT depuis 2015.

Ce groupe, fondé en 1972 par feu Ibrahima Diagne dit Ben Bass et propriétaire de deux chaînes privées de télévision (RDV et DTV) et de stations de radio, est chargé du pilotage de ce projet.

Babacar Diagne a rendu hommage à son fondateur Ibrahima Ben Bass Diagne pour son engagement en faveur du pays et pour ses qualités propres.

"Ce pays lui doit quelque chose. Un jour on doit lui rendre hommage", a souligné l'ancien directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.