9 Novembre 2018

Sénégal: Plus de 90% des exploitations agricoles sénégalaises sont familiales

Plus de 90% des exploitations agricoles au Sénégal sont des exploitations familiales et que l'enjeu à ce niveau, c'est la stabilité sociale et politique du pays, a fait savoir Fallou Dièye. Conseiller spécial en agriculture du Premier ministre sénégalais.

"Donc, pour rien au monde, le gouvernement sénégalais ne mènera ce qui détruit ce système alimentaire qui repose, de façon très significative sur celui des exploitations familiales.

Néanmoins, pour améliorer la sécurité alimentaire, nous ne devons pas exclure l'agrobusiness", a-t-il notamment dit, assurant que le gouvernement ne bradera jamais l'intérêt de petites exploitations au profit d'agrobusiness.

"Le système alimentaire en Afrique est la première préoccupation des gouvernements et nous, au Sénégal, la sécurité alimentaire constitue notre objectif stratégique dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE).

Le gouvernement du Sénégal encourage les pratiques agroécologiques", a indiqué M. Dièye, qui signale que le Sénégal travaille à promouvoir l'agroécologie depuis plusieurs décennies.

S'exprimant au cours de la deuxième conférence internationale sur l'agroécologie et les systèmes alimentaires africains, qui se tient à Saly-Portudal (Mbour, ouest), à l'initiative de l'Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA), Fallou Dièye a indiqué que le Sénégal a une politique "très stricte" et que la base de son agriculture est une agriculture familiale.

"Nous essayons d'organiser une coopération entre les systèmes des exploitations familiales et l'agrobusiness.

Le système d'exploitations familiales doit avoir sa terre préservée, quoi qu'il arrive, mais il peut arriver qu'il soit conclu un contrat de concession, une sorte de bail entre la communauté et un entrepreneur agro-industriel qui peut aménager une partie des terres qu'il rétrocède aux petits exploitants et autres populations", a-t-il expliqué.

Le conseiller spécial en agriculture du Premier ministre du Sénégal ajoute, toutefois, que la condition que le gouvernement pose, c'est que agriculture familiale s'épanouisse dans le système.

"Le postulat de base, c'est que la stabilité de notre pays, c'est d'abord celle du monde rural, la survie et le développement des exploitations familiales ; parce que, c'est cela la base de notre agriculture", a souligné Fallou Dièye, qui a évoqué la présente campagne agricole, rappelant qu'au début certaines personnes étaient inquiètes , mais "grâce à la générosité du ciel, l'hivernage s'est déroulé "normalement" et que "de bonnes récoltes plus que supérieures" sont attendues.

Sénégal

La Fondation BANK OF AFRICA en croisade contre le cancer du col de l'utérus

La BANK OF AFRICA a, depuis quatre ans, fait de la lutte contre le cancer du col de l’utérus sa… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.