9 Novembre 2018

Cameroun/Etats-Unis - La sécurité aérienne en débat

Le projet de loi y relatif, et d'autres textes, ont été examinés hier par la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

La Commission des Affaires étrangères, sous la présidence d'Enow Tanjong a examiné hier trois projets de loi présentés par le gouvernement aux députés.

Parmi ceux-ci, le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l'accord de transport aérien entre le gouvernement des Etats- Unis d'Amérique et le gouvernement de la République du Cameroun.

Face aux parlementaires, c'est le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe qui défendait le texte. Il a d'abord rappelé que celui-ci naît de la volonté des gouvernements des deux pays de renforcer la coopération bilatérale, et particulièrement dans le domaine du transport aérien.

Cet accord réaffirme la volonté des EtatsUnis et du Cameroun de se protéger, conformément aux règles de la sûreté aérienne, « contre des interventions illicites ».

« Un accord comme celui là qui a été signé en 2006 avec les Etats-Unis et pour lequel on demande une ratification aujourd'hui veut dire qu'on le signe avec un pays qui est très accroché aux mesures qui touchent à la sé curité et à la sureté.

Ensuite, il va densifier et renforcer la situation commerciale entre les deux pays », a confié Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Avant le ministre des Transports, deux autres membres du gouvernement étaient devant la Commission. Lejeune Mbella Mbella, le ministre des Relations extérieures a défendu le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier les amendements de la Charte de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI).

Cette ratification concerne spécifiquement deux amendements ayant trait aux changements de dénomination et à la périodicité de la tenue des sessions.

Le changement de dénomination entraîne le renforcement islamique en éliminant la discrimination sociale et le colonialisme sous toutes ses formes. Quant à la périodicité, les années d'inter-session seront réduites de trois à deux ans.

Pour sa part, le ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Paul Tasong, était devant la Commission pour la défense du projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l'accord relatif à la promotion et à la protection réciproques des investissements entre le gouvernement de la République du Cameroun et le gouvernement de la République de Turquie, signé à Ankara le 24 avril 2012.

« Ce projet de loi tombe en droite ligne de l'exercice de l'une des fonctions principales du gouvernement qui est de s'assurer que l'environnement des affaires est propice et que les Camerounais sont protégés dans l'aventure qu'ils sont appelés à mener non seulement au Cameroun mais dans le monde entier », a expliqué Paul Tasong.

Le ministre Jules Doret Ndongo représentait à ces assises, le vice-Premier ministre, ministre délégué à la présidence chargé des Relations avec les Assemblées.

Cameroun

Synergies africaines - 16 ans de lutte

L'Ong panafricaine créée sous l'impulsion de Mme Chantal Biya, première dame du Cameroun, entend… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.