Afrique: Union parlementaire africaine - Alassane Bala Sakandé élu président

Au terme des travaux de la 73e session du comité exécutif et de la 41e Conférence des présidents de Parlements de l'Union parlementaire africaine (UPA), tenus à Abuja en République fédérale du Nigeria du 5 au 9 novembre 2018, les participants ont élu à l'unanimité, par consensus et par acclamation, le président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé, nouveau président du comité exécutif de l'UPA. Les parlementaires ont aussi adopté plusieurs recommandations et une motion de soutien aux pays africains victimes du terrorisme.

A l'issue de la 73e session ayant permis l'examen et l'adoption par le comité exécutif d'un projet de budget pour l'exercice 2019 équilibré en recettes et en dépenses, à 1 016 217 euros et la nomination d'un nouveau secrétaire général de l'UPA en la personne du Nigérien Boubacar Gado Idi, les parlementaires ont ouvert le 8 novembre 2018 la 41e conférence de l'Union parlementaire africaine à Abuja, au Nigeria, au siège de la commission de la CEDEAO en présence des présidents d'Assemblées de l'Union, du président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari, et de nombreux invités.

L'Assemblée nationale du Burkina Faso était représentée par son président et les députés Bindi Ouoba, Hama Dicko, Fatimata Korbéogo et Luc Yé.

L'ouverture de la conférence a été marquée par deux allocutions prononcées successivement par le président sortant du comité exécutif de l'UPA, Cipriano Cassama, et le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari.

Dans son propos, le président sortant du comité exécutif a mis l'accent sur les défis de développement et de sécurité auxquels sont confrontés nombre de pays africains.

Le président Buhari, lui, s'est félicité dans son discours d'ouverture de la conférence du choix de son pays pour abriter les rencontres de l'Union parlementaire africaine.

Dans le fond des travaux parlementaires, les participants ont adopté un rapport de la commission politique sur la lutte contre le terrorisme, les bandes armées et le crime organisé en Afrique, et un autre sur la promotion des investissements privés en Afrique de la commission économique et du développement durable.

Tout en invitant les parlementaires à mutualiser leurs actions par l'accord de crédits substantiels aux gouvernements pour réduire le champ d'action des terroristes, les participants à la 41e conférence de l'UPA ont recommandé la création d'un tribunal spécial en Afrique pour juger les cas de terrorisme, la création d'un fonds africain de solidarité aux victimes du terrorisme et l'accroissement du taux de scolarisation des filles afin de les protéger du phénomène du mariage précoce.

Il a été adopté également une motion de soutien aux pays du G5 Sahel et aux autres pays africains victimes du terrorisme.

L'un des points majeurs de la conférence a été sans doute l'élection des membres du comité exécutif de l'Union et de son bureau dont le président de l'UPA.

C'est ainsi qu'après de larges consultations, les parlementaires à la 41e conférence, par consensus et par acclamation, ont élu Alassane Bala Sakandé président du comité exécutif de l'Union parlementaire africaine pour l'année 2019.

Dans son discours inaugural, le président a dit placer son mandat sous le signe de l'action. Pour aller vite et bien, le tout nouveau président de l'UPA a indiqué dans son adresse l'urgence pour l'Union parlementaire africaine de disposer d'un document cohérent d'organisation et d'orientation de l'ensemble des actions en lien avec la vision de l'institution.

La vision de l'UPA étant d' « être un cadre privilégié du dialogue parlementaire, de la promotion de la paix, de la démocratie, de la bonne gouvernance, du développement durable et du progrès social en Afrique». Dans ce sens, il a annoncé l'adoption d'un plan stratégique qui servira de boussole à l'UPA.

Le président élu a terminé son propos en renouvelant sa reconnaissance aux autorités fédérales du Nigeria et aux Parlements des pays membres pour l'organisation réussie des assises de l'Union parlementaire africaine.

A la fin de son séjour, le président Alassane Bala Sakandé est allé à la résidence de l'ambassadeur où il a échangé avec une délégation des Burkinabè vivant au Nigeria sur des sujets d'intérêt national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.