11 Novembre 2018

Sénégal: Le quartier Onze Novembre de Mbour commémore le centenaire de l'armistice

Mbour — Le quartier Onze Novembre de la commune de Mbour (ouest), qui tient son nom de la date de l'armistice ayant mis fin à la Première Guerre mondiale (1914-1918), commémore le 100e anniversaire de cet évènement.

Plusieurs activités culturelles, sportives et sociales sont prévues dans ce quartier mbourois, qui fête le centenaire de l'accord signé par les Alliés (la France, l'Empire russe, l'Empire britannique, l'Italie et les États-Unis) et l'Allemagne, le 11 novembre 1918, à Rethondes, en territoire français, pour mettre fin à la guerre.

Le journaliste et professeur d'histoire Samba Niébé Bâ, natif de ce quartier, affirme que "Onze Novembre est le seul quartier de la ville de Mbour qui ne correspond à une configuration ethnique".

"Cela s'explique par le fait que l'autorité coloniale avait tenu à donner un nom aux artères et aux rues, ainsi qu'aux boulevards des grandes villes françaises et métropolitaines", explique-t-il à l'APS.

"Les gens faisaient à l'époque un adressage, c'est-à-dire qu'ils affichaient le nom d'un personnage ou d'un événement historique sur une rue, un boulevard, une école, etc. C'était une tradition napoléonienne. C'est ainsi qu'une rue de la ville de Mbour a été baptisée Onze Novembre", affirme Samba Niébé Bâ.

"C'est l'un des plus petits quartiers de la ville, mais aussi l'un des plus importants. On l'appelait Quartier Latin parce que ce sont les habitants du quartier qui ont été les premiers à envoyer leurs enfants à l'école française. Beaucoup de cadres mbourois sont des ressortissants de ce quartier où résidaient les employés subalternes de l'autorité coloniale", rappelle-t-il.

L'ancien Quartier Latin, devenu Onze Novembre, était le lieu de résidence des indigènes employés par les maisons de commerce et l'administration coloniale, ajoute Samba Niébé Bâ.

Aujourd'hui, le quartier abrite un seul établissement public, l'école élémentaire Cheikh-Demba-Niang. Ses habitants réclament nootamment aux autorités administratives et municipales un poste de santé.

Le comité d'organisation de la commémoration du centenaire de l'armistice a entamé ses festivités par une séance de récitation du Coran, en souvenir de ses habitants et chefs de quartier aujourd'hui décédés, dont Kadiamly Seydi, Malick Diouf, Médoune Diop, Ismaïla Diop, Abdoulaye Samb, Ousmane Diop et Babacar Diop qui, selon certains notables, a défendu la France lors de la Première Guerre mondiale.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.