11 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Martin Fayulu candidat unique de l'opposition congolaise

Réunis à Genève depuis vendredi, les leaders de l'opposition congolaise ont désigné au terme de négociations visiblement dures, le Député national Martin Fayulu pour défendre les couleurs du bloc uni le 23 décembre 2018.

Réunis à Genève depuis vendredi, les leaders de l'opposition congolaise ont désigné au terme de négociations visiblement dures, Martin Fayulu le président de ECiDé (Engagement pour la citoyenneté et le développement) et candidat investi de la Dynamique de l'Opposition, pour défendre les couleurs du bloc uni de l'opposition à la présidentielle fixée au 23 décembre 2018.

Le "candidat commun" a été choisi parmi quatre opposants restés en lice pour le scrutin : Freddy Matungulu, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe et le député Martin Fayulu.

Martin Fayulu âgé de 62 ans prône un système qui allie les atouts du marché et les bienfaits de la régulation de l'État dans l'économie pour éviter, dit-il, les effets pervers de la société. Il soutient la mise en place d'une stratégie de croissance visant à réduire la pauvreté. La bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et toutes les antivaleurs constituent également un champ d'action qu'il entend exploiter avec la rigueur qu'il faut.

Originaire du Bandundu, Martin Fayulu a été membre du Haut Conseil de la Républuique - Parlement de Transition en 1993 et a été élu deux fois Député national. Outre la politique, Martin Fayulu mène des activités dans l'hôtellerie, l'immobilier et dans le secteur de l'agriculture.

Fin octobre 2018, un nouveau sondage du Groupe d'étude sur le Congo (GEC) l'a placé en quatrième position dans les intentions de vote avec 8% derrière Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe et Emmanuel Ramazani Shadary à qui le sondage attribue seulement 16% des intentions de vote. Un sondage explosif qui a suscité la vive réaction du Front commun pour le Congo (FCC, camp Kabila) qui dénonce une « volonté de conditionner l'électorat ».

Martin Fayulu va reposer sa campagne sur une série de textes rédigés par des experts choisis par les leaders de l'opposition pour orienter son action et celle de sa coalition.

Deux fois reportées depuis 2016, les élections de décembre doivent permettre de choisir le prochain président de la RDC et les parlementaires au niveau national et provincial. L'ex-ministre de l'Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary a été désigné candidat de la majorité par le président Joseph Kabila à qui la Constitution interdit de se représenter.

Congo-Kinshasa

Infrastructures - Tshisekedi pourra-t-il réaliser son programme d'urgence?

Dans le cadre de 100 jours de son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi avait lancé plusieurs chantiers.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.