12 Novembre 2018

Gabon: Libreville - L'eau de la SEEG pose problème

Au Gabon, une rumeur sur la qualité du robinet a ébranlé ces derniers mois toute la population de Libreville. L'eau de la SEEG n'est pas si potable que ça en a l'air.Dans certains ménages,l'eau n'a pas sa couleur habituelle.La santé n'est-elle menacée ?

Les abonnés de la Société d'Energie et d'eau du Gabon (SEEG), forcés de consommer une eau colorée, ont dénoncé la mauvaise qualité de ce précieux liquide.Nombreuses sont les familles qui se sont plaintes en apparaissant dans plusieurs médias notamment à la télévision pour parler de cette situation. Du fait des cuves vieillissantes, du changement climatique et bien d'autres, celle-ci peuvent avoir des conséquences graves sur la qualité de l'eau.

Parlons par exemple de son aspect visuel, l'eau a tendance à avoir une couleur jaunâtre ce qui traduit déjà qu'elle se mélange avec des débris comme la poussière, la terre voir même la rouille. Concernant le goût, elle a un arrière-gout qu'on ne peut assimiler à de l'eau potable comme l'a indiqué Henriette Menié, mère d'une importante famille et cliente de la SEEG. « Nous avons bu hier jeudi une eau sale, bourrée de graine de sable sans savoir pourquoi. Pour boire de l'eau de la SEEG, nous la filtrons ou encore nous la faisons bouillir. Mais en faisant cela, de l'eau n'a aucun goût ».

Pour cette dernière, la mauvaise qualité de l'eau serait à l'origine de la diarrhée chez ses bambins. Aussi, de cette eau nous voyons bien la coloration jaunâtre qui sort du robinet, et du fond du récipient on peut ressentir l'apparition des débris de poussière. De cette eau, les habitants de Libreville s'inquiètent pour leur santé. "La javel qu'on utilise pour désinfecter soit les vêtements ou les aliments se fait ressentir lors de la consommation, ce qui veut dire qu'il y a des excès très souvent lors des dosages" explique Brel,un étudiant.

Depuis plusieurs semaines, les habitants de la capitale gabonaise se plaignent du goût de l'eau et du taux de javel qui se trouve dans cette eau, notamment les habitants des quartiers de Nzeng Ayong, Melen et bien d'autres.Ils craignent les risques de maladie que celle-ci peut entraîner. « Cette eau de la SEEG est à l'origine de cette maladie dont je souffre aujourd'hui, il y a de cela une semaine que je faisais les selles liquides et en allant à l'hôpital le médecin m'a dit que j'ai la fièvre typhoïde et c'est dû à la qualité de l'eau. Désormais je dois consommer de l'eau minérale. Je n'ai pas de moyens pour l'achat de cette eau minérale.Ils doivent penser à nous les démunis »déclare Bibiche D., mère d'une nombreuse famille.

Dame SEEG doit s'atteler à donner satisfaction au consommateurs.Cela en va aussi de la santé publique éviterait de causer le préjudice à ses clients,qui ne sont autres que ces consommateurs.

Gabon

CAN 2019 - Le Gabon n'est pas preneur

Pays hôte de la CAN 2017, le Gabon, à en croire des rumeurs, serait intéressé par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.