12 Novembre 2018

Madagascar: Autoroute du chocolat - Un nouveau circuit de tourisme durable lancé à Madagascar

Parmi les promoteurs de l'Autoroute du Chocolat qui vont faire le périple pour découvrir plusieurs villes de Madagascar.

L'autoroute du chocolat est maintenant sur la bonne voie économique. C'est un nouveau circuit de tourisme durable tracé par l'association ASA SOA France -Madagascar avec ses différents partenaires.

On peut citer entre autres, « Allo Applications », le « Trano Kolotoraly Malagasy Andafy », la mairie de Meudon et l'association « Echanges Solidarité de la RATP » ainsi que l'Agence de Développement des Industries Indépendantes à l'Etranger (ADIIE). « L'objectif de ce projet d'Autoroute du chocolat vise à venir en aide à la population de chaque ville étape pour qu'il y ait des retombées économiques positives en commençant par l'attrait des touristes internationaux », a évoqué Achille Rajerison, le président de l'association ASA SOA France-Madagascar.

Formation appliquée. Un groupe de cadres malagasy et étrangers est ainsi dans la Grande île afin d'emprunter cette Autoroute du chocolat pour un séjour d'à peu près 20 jours. Dans le cadre du tourisme solidaire, ils sont consacrés la moitié de leurs bagages pour apporter des matériels et équipements permettant de satisfaire les besoins de chaque ville concernée. Ils sont venus visiter en premier lieu le centre de formation en informatique SOAMADA mis en place par cette association à Nanisana afin d'inaugurer le nouveau bâtiment servant à prodiguer des formations en installation et en maintenance des équipements sur des énergies renouvelables. Une partie du coût de construction de cette infrastructure a été financée par le comité régional de la Caisse d'Epargne en France. Ensuite, ils sont partis dans la commune rurale d'Ambatomena où il y a eu une distribution de cartables solaires pour des élèves issus des écoles publiques ainsi qu'à Mantasoa. Un arrêt dans la ville de Maevatanàna s'impose également étant donné qu'un plus grand parc solaire y est installé. « Il faut prévoir une société de maintenance locale en absorbant le savoir-faire local. Nous nous chargerons de la formation de futurs techniciens. Il s'agit d'une formation appliquée permettant aux bénéficiaires d'obtenir un débouché. Des entreprises partenaires comme ETEA sont entre autres, prêtes à accueillir des stagiaires voire même à les recruter », a souligné Achille Rajerison.

Fracture numérique. Toujours dans le cadre de ce nouveau circuit, le groupe de touristes va passer à Antsohihy afin de mettre en place un centre de formation en informatique avec des partenaires locaux. En fait, « le développement du numérique est incontournable. En tant que membre de l'association ASA SOA France-Madagascar, je veux également contribuer au développement de mon pays natal en créant en décembre 2017 une filiale de ma société Allo Applications basée en France dans la Grande île. On se spécialise dans le domaine des TIC et de l'intelligence artificielle. La formation des jeunes informaticiens s'avère ainsi indispensable car nous avons entre autres besoin de recruter des ingénieurs infographistes, des rédacteurs web, des développeurs et des analystes programmeurs. Une autre société se spécialisant dans le domaine de l'établissement de monnaie électronique et de téléphonie mobile a été également créée à Madagascar en juillet dernier. Notre objectif est d'améliorer les salaires des informaticiens malagasy tout en contribuant à la réduction de la fracture numérique dans le pays », a confié Henri Nirina Randrianarivony, le propriétaire de la société Allo Applications.

Maison du chocolat. Par ailleurs, les promoteurs visiteront le site d'exploitation de cacaotiers et de l'usine de fabrication de chocolat appartenant à la Chocolaterie Robert à Ambanja avant de boucler la boucle à Nosy-Be. « Le but est de redorer l'image de la filière cacao afin de maintenir le niveau haut de gamme de notre chocolat sur le marché international tout en identifiant un nouveau produit permettant d'attirer les touristes. Il s'agit notamment de la découverte du processus de fabrication de chocolat », a précisé Achille Rajerison, le président de l'association ASA SOA France-Madagascar. Mais ce n'est pas tout ! « L'idée de cette Autoroute du chocolat de Madagascar est en même temps de mettre en place une Maison du Chocolat sur une propriété de 1 000 m² identifiée à 2km du centre ville de Nosy-Be en 2019. Ce qui permettra de fédérer l'image des planteurs de cacao et des fabricants de chocolat tout en attirant des touristes à venir y visiter et y acheter des produits faits à base de chocolat. Nous allons faire venir en même temps des Maîtres Chocolatiers pour un transfert de compétences et aider des artisans chocolatiers. Le but est de mieux faire connaître le chocolat et le cacao de Madagascar au niveau mondial », a exprimé Fossaert Michel, président de l'ADEII, qui plus est, membre du conseil d'Administration de l'Union Mondiale des PME.

Madagascar

Election présidentielle - Un deuxième tour porteur de divisions

Le prochain locataire d'Iavoloha sera le Président de tous les Malgaches. Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.