Madagascar: En attendant la proclamation, des résultats par la CENI

Négociations difficiles entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina

A une semaine de la date de proclamation des résultats officieux du premier tour de l'élection présidentielle par la CENI, l'effervescence continue de régner chez certains supporters de candidats. Les appels au calme se multiplient , et l'opinion dans son ensemble, préfère se tenir à l'écart de ces querelles politiques. Les Malgaches, dans leur majorité, attendent la proclamation qui sera faite par la CENI dans huit jours.

Les publications de résultats sur les réseaux sociaux jettent le trouble dans l'opinion. Elles sont accompagnées de commentaires plus ou moins virulents, et sèment la confusion dans l'esprit des électeurs. Cela entame la sérénité nécessaire au décompte des votes. Les états-majors des deux candidats favoris procèdent à leur propre traitement de procès verbaux et les informations qu'ils laissent filtrer sont propices à toutes les interprétations. Le début de polémique qui s'est installé a amené le CENI et la HCC à réagir. Il est vrai que la lenteur présumée de la CENI a suscité un certain agacement de l'opinion. Des rumeurs malveillantes se sont même propagées à propos des membres de l'institution. Cela a amené son président à intervenir de manière très ferme samedi dernier à ce propos.

Il a réfuté avec vigueur les accusations de corruption colportées sur les réseaux sociaux. Il a une fois de plus expliqué la manière de travailler de ses collaborateurs. Il a réaffirmé que, seuls les chiffres publiés par la CENI sont valables et que la proclamation des résultats aura lieu le 20 novembre. Le point de presse qui a eu lieu samedi dernier aura eu le mérite de mettre chacun devant ses responsabilités. L'apaisement des esprits devrait avoir lieu pour que le processus électoral mis en place soit mené à son terme. Il n'est pas exempt de critiques, mais il faut s'y soumettre. Le résultat du scrutin devra être accepté par tous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.