12 Novembre 2018

Cameroun: Le journaliste Biem Tong entre la vie et la mort dans la prison militaire du Sed

Selon des sources concordantes, notre confrère incarcéré à la prison illégale du secrétariat d'Etat à la Défense (Sed) à Yaoundé depuis le 23 octobre dernier, pourrait mourir d'un accès palustre et grippal.

La main répressive du regime neocolonial et illégitime de Yaoundé, s'abat lourdement sur les Hommes de média dits irrévérencieux. Arrêté par le colonel Émilie Bankoui le commandant de la sécurité militaire ( Semil), le journaliste et activiste des droits de l'Homme Michel Biem Tong, par ailleurs directeur de publication du site d'informations Hurinews.com, se trouve entre la vie et la mort. Notre confrère, nous apprend -on, pourrait succomber à un accès palustre et grippal.

L'on apprend avec stupéfaction que depuis son arrestation le 23 octobre pour "apologie du terrorisme ", le journaliste n'a reçu aucun soin médical. Bien plus, depuis vendredi dernier, Michel Biem Tong est sujet à un accès palustre et grippal. " Ses jours sont sérieusement en danger", nous confie une source introduite.

En effet, le journaliste Michel Biem Tong, est accusé par le pouvoir de Yaoundé, de soutenir les séparatistes anglophones. Plus choquant encore, Camer.be s'est laissé dire que le membre de la famille du journaliste qui s'est rendu dans les geôles du Sed pour lui rendre visite, a purement et simplement, été rebroué comme un paria.

Voilà donc, après Bibi Ngota de regrettée mémoire, voilà Michel Biem Tong, un autre journaliste, en passe de mourir de maladie dans les prisons infestes et infectées du Cameroun. Au secours, amis de la nation camerounaise, défenseurs des droits de l'Homme du monde! Sauvons la vie de ce jeune journaliste innocent!

Cameroun

Ahmad - «Les Camerounais sont d'accord» pour organiser la CAN 2021

Le pays hôte de la Coupe d'Afrique des nations 2019 sera désigné le 9 janvier à Dakar, a… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.