Congo-Kinshasa: Accord de Genève - Félix Tshisekedi retire sa signature

Photo: congonouveau.org
Felix Tshisekedi, cadre de l'UDPS et membre du Rassemblement lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa

Le président de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ne fera pas cause commune avec ses pairs de l'opposition concernant la candidature unique à la présidentielle. Il maintient sa candidature et annonce que son parti est prêt à aller seul aux élections.

Les choses sont allées très vite. Quelques heures seulement après que les responsables de l'UDPS ont donné un ultimatum de quarante-huit heures à leur président pour retirer sa signature de l'accord conclu à Genève, sur la base duquel Martin Fayulu a été désigné candidat commun de l'opposition, Félix Tshisekedi est monté au créneau pour réagir à cette sollicitation. Sans trop se poser des questions, le leader de l'UDPS a pris, le 12 novembre, la résolution de retirer sa signature du communiqué ayant sanctionné cette rencontre. Il explique la portée de son acte, via une interview accordée le soir à une chaîne locale, en ces termes : « Je me suis rendu compte que l'acte que nous avons posé à Genève n'a pas été compris par la base. Au contraire, cet acte a été rejeté. Par conséquent, j'assume ce que je dis, je retire ma signature au nom de l'UDPS, de cet accord que nous avons signé à Genève ».

Tout en indiquant que sa présence à Genève était validée par la base de son parti politique qu'il est tenu d'écouter, Félix Tshisekedi explique que cela n'a jamais été une initiative personnelle comme certains l'ont voulu le faire croire. « J'assume cette responsabilité en tant que président de l'UDPS. Il y a ce devoir de redevabilité. La base de l'UDPS est le moteur de notre parti. On ne peut pas se dire leader de l'UDPS sans sa base. Je ne voudrais pas entrer en détails sur les délibérations de nos rencontres de Genève. J'ai défendu jusqu'au bout les intérêts de l'UDPS », a-t-il indiqué.

Autant dire que le président de l'UDPS maintient sa candidature à la présidentielle. Il a annoncé, par ailleurs, que son parti est prêt à aller seul aux élections ou avec ceux qui voudront bien l'accompagner. Il est sûr que ses partenaires de l'opposition comprendront sa décision. « Ils savent de quoi nous avons parlé. Je n'ai aucune inquiétude par rapport à cela. Je vais assumer toutes les conséquences par rapport à ce que je viens de vous dire », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.