Congo-Kinshasa: Tshisekedi et Kamerhe retirent leurs signatures de l'accord de Genève

Photo: congonouveau.org
Felix Tshisekedi, cadre de l'UDPS et membre du Rassemblement lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa
12 Novembre 2018

Martin Fayulu a été désigné, dimanche 11 novembre, candidat commun de l'opposition par ses pairs réunis à Genève. Mais, sous la pression de ses militants, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont retiré leurs signatures.

L'euphorie suscitée par la désignation de Martin Fayulu n'a été que de courte durée. Réunis ce lundi matin au siège du parti à Kinshasa, les militants de l'UDPS, l'Union pour la démocratie et le progrès social, ont rejeté ce choix. "Nous rejetons avec force cette décision. Nous l'appelons même une supercherie, un complot contre la République. Nous disons, le 23 décembre, l'UDPS ira aux élections avec ou sans machines à voter. C'est un conglomérat des aventuriers. Ce sont des gens qui naviguent à contre-courant du peuple et qui ne veulent pas le bien du peuple congolais", a indiqué Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire général de l'UDPS au cours d'une déclaration faite au siège du parti.

Des échauffourées au siège de l'UDPS

Des pneus ont été brûlés et les militants ont donné 48 heures à leur président, Félix Tshisekedi, pour retirer sa signature de l'accord signé à Genève et se présenter à la l'élection présidentielle du 23 décembre. Un ultimatum que Felix Tshisekedi a exécuté, ce lundi soir (12.11.18) en décidant de se retirer de l'accord politique signé à Genève, la veille avec six autres leaders de l'opposition .

"Je suis allé à Genève avec la bénédiction de la base. L'acte de Genève n'a pas été compris. J'assume. Je retire ma signature de cet accord que nous avons signé à Genève", a déclaré, le président de l'Union pour la démocratie et le progrès social à nos confrères de Top Congo FM.

Pourtant, à Genève, Félix Tshisekedi, s'était montré optimiste : "Je vais les convaincre. Ils doivent être d'accord. Il n'y a rien à faire. Nous voulons le changement et le changement passe par le soutien de la candidature de Martin Fayulu. S'ils veulent la continuité de la Kabilie, ils feront d'autres choix. Moi, je vote pour le changement et le changement aujourd'hui s'appelle Martin Fayulu".

Colère aussi chez les partisans de Vital Kamerhe

Les militants de l'Union pour la nation congolaise contiennent difficilement, eux aussi, leur colère. Ils déplorent notamment le fait que les leaders de l'opposition conviés à Genève n'ont pas pu consulter leur base avant de se prononcer. Ce lundi (12.11.18), Vital Kamerhe s'est également retiré de l'accord sur le candidat commun de l'opposition.

12.11.2018

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.