12 Novembre 2018

Burkina Faso: Bobo-Dioulasso - Le premier sac de ciment est sorti de CIMASSO

Un peu moins de trois ans après la pose de la première pierre, le P-DG de CIM METAL GROUP, Inoussa Kanazoé a signé le 6 novembre dernier le premier sac de ciment sorti de l'usine CIMASSO à Bobo-Dioulasso.

Le 6 novembre dernier, en début d'après-midi, le P-DG de CIM METAL GROUP, Inoussa Kanazoé, entouré de ses proches collaborateurs, a signé le premier sac de ciment sorti de l'usine CIMASSO, implantée dans la zone industrielle de Bobo-Dioulasso, sur la route de Banfora.

Bâtie sur une superficie de 17 hectares, CIMASSO aura une capacité de production de 2,6 millions de tonnes par an, avec deux gammes de ciment : une destinée à la réalisation des grandes infrastructures (pont, routes, grands bâtiments), et l'autre à la construction de maisons individuelles, autrement dit, à la grande consommation.

Un peu moins de trois ans après la pose de la première pierre de la construction de CIMASSO par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le rêve est devenu une réalité. « C'est une immense joie d'avoir aujourd'hui la signature sur le premier sac par le premier responsable du GROUP.

Il faut dire que c'est un moment d'émotion parce qu'il y a deux ans, le projet suscitait la polémique. Aujourd'hui, il est devenu réalité et nous ne pouvons que remercier Dieu en premier lieu, ensuite, le président du Faso et tout son gouvernement, les autorités de la région, ainsi que les responsables coutumiers de la région des Hauts-Bassins, et bien sûr tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet », a commenté, ému, le chef de projet, Salif Ilboudo.

Allusion faite sans doute à l'implication du chef traditionnel de la localité, Sidiki Sanou, qui a convaincu 70 chefs de village d'accepter l'implantation de l'usine et de bénir ses promoteurs, au moment où certaines voix n'étaient pas favorables à l'arrivée de la cimenterie.

La signature du premier sac a été précédée d'une visite de l'usine qui a duré plus d'une heure. De l'arrivée des matières premières à l'ensachage en passant par les broyeurs, tout le processus de fabrication du ciment a été expliqué par le chef de projet, Salif Ilboudo.

« La machine est à présent lancée et c'est une étape importante dans la vie du GROUP parce qu'avec la production de CIMFASSO à Ouagadougou, nous allons augmenter significativement l'offre aux consommateurs et répondre favorablement à leur demande », explique un cadre de l'entreprise.

Avec le lancement de CIMASSO, CIM METAL GROUP se donne les moyens de jouer les premiers rôles aussi bien au Burkina que dans la sous-région, dans un secteur très concurrentiel, et d'être plus que jamais en phase avec son slogan : « Nous construisons l'avenir !»

La mise en production de CIMASSO est intervenue un peu plus d'un mois après la sortie le 21 septembre 2018 également du premier sac de ciment de CIMIVOIRE, la filiale de CIM METAL GROUP construite sur la plateforme du port d'Abidjan, avec l'accompagnement financier de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). CIMIVOIRE a une production attendue de 3 millions de tonnes par an.

Selon une source interne au GROUP, l'inauguration officielle de CIMASSO devrait intervenir en marge de la rencontre annuelle gouvernement/secteur privé, prévue à la fin de ce mois.

CIM METAL GROUP compte 5 020 emplois directs et 15 180 emplois indirects.

Comme le rappelle Sana Bob dans son dernier Album « Ensemble », elle est révolue, l'époque où le Burkina dépendait des pays voisins pour son approvisionnement en ciment.

Burkina Faso

Journee internationale de lutte contre la corruption

La déclaration ci-dessous est un message conjoint de plusieurs structures de lutte contre la corruption. Ces… Plus »

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.