12 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Demande de protection urgente - Les têtes de 3 autorités académiques de l'université de Lodja mises à prix !

C'est depuis le mois d'octobre dernier que trois autorités académiques de l'Université de Lodja, dans la province du Sankuru, subissent des attaques et menaces perpétuelles de mort. Ils ont été attaqués à mainte reprise par une milice politicienne commanditée, semble-t-il, par une main noire depuis Kinshasa.

Ces professionnels du savoir sont donc exposés en permanence à des possibles visites surprises de ces assaillants qui veulent leur régler des notes, pour des raisons non connues jusque-là. Il s'agit de Lambert Okundji Lutula, André Prosper Mbandjo et Etienne Kasongo Lama.

A l'heure actuelle, ils se sont réfugiés loin du site universitaire et même de leurs domiciles fixes, sans aucun soutien, en attente d'une intervention de la part des autorités compétentes. Sur ce, ils demandent à la Communauté internationale de les extraire le plus tôt possible de ce milieu insécurisé par une milice armée jusqu'aux dents.

Sur leur demande commune, il est donc impératif pour le Secrétaire général académique, M. Lambert Okundji, de pouvoir rejoindre sa famille en Belgique via Kinshasa, et pour le Secrétaire général administratif, M. André Prosper, de l'extraire de ce milieu pendant cette période trouble. Enfin, pour l'Administrateur du Budget, M. Etienne Kasongo, d'avoir l'opportunité de rejoindre sa famille biologique domiciliée à Kinshasa.

Ces autorités académiques seraient en danger de mort qu'il s'avère impérieux d'agir au plus vite pour assurer leur sécurité et celle de leur famille.

En récapitulatif, il y a eu premièrement l'agression contre le Secrétaire général administratif le lundi 22 octobre 2018. Et s'en est suivie, vendredi 26 octobre, une autre agression contre le Secrétaire général académique. Le samedi 27 du même mois, ils ont signalé une agression et menace proférée par Emile Kotshakoy devant l'administrateur du territoire, Médard Elonge et le public. Ainsi, mardi 6 novembre, les choses ont pris une tournure plus sérieuse avec une attaque directe pour élimination physique, avec les armes létales de fabrication locale. Le premier coup retentit a été tiré à quelques mètres du bureau où se tenait leur réunion. "Nous avions eu la vie sauve grâce à l'intervention prompte et professionnelle de la Police nationale. La grille d'entrée de l'académie a été secouée pendant une heure, mais les gardes de la Banque sont venus les disperser", a laissé entendre une des autorités de l'Université.

Toutefois, le danger les guette, mieux vaut ne pas intervenir trop tard...

Congo-Kinshasa

Prix Nobel de la paix - Nadia Murad et Denis Mukwege font passer leur message

A Oslo en Norvège, le gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege et l'activiste kurde Nadia Murad ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.