13 Novembre 2018

Afrique: Journée mondiale de la philosophie - L'Unesco plaide pour une société libre et pluraliste

Dans un message lu à l'occasion de l'événement célébré chaque 15 et 16 novembre, la directrice générale de l'agence onusienne, Audrey Azouley, a demandé à la communauté internationale d'accorder plus d'attention à la philosophie qui aide à sortir de la tyrannie de l'instant et à envisager les enjeux qui se posent à l'humanité.

Audrey Azouley a déclaré que la philosophie se nourrit du besoin qu'éprouve l'être humain de comprendre le monde qui l'environne et de dégager des principes pour y guider son action. « C'est un besoin ancestral et toujours aussi ardent : près de trois mille ans après l'émergence de cette discipline en Chine, au Moyen-Orient et en Grèce antique, les questionnements que porte la philosophie n'ont rien perdu de leur pertinence et de leur universalité ; bien au contraire ! », a-t-elle souligné.

Pour la directrice générale de l'Unesco, dans un monde de plus en plus complexe, où l'incertitude règne, où les évolutions sociétales et les révolutions technologiques brouillent les repères, où les défis sociaux et politiques à relever sont immenses, la philosophie demeure une ressource très précieuse ; c'est à la fois un espace de retrait et de décélération et une lumière susceptible d' orienter le monde.

Cette science, a-t-elle poursuivi, aide, en effet, à sortir de la tyrannie de l'instant et à envisager les enjeux qui se posent à l'Homme avec le recul historique et à la hauteur intellectuelle nécessaires. La directrice générale de l'Unesco a relevé le fait que la philosophie livre des clefs d'interprétation et synthétise, dans un langage accessible, des savoirs morcelés en d'innombrables expertises : la biologie, la génétique, l'informatique, les sciences cognitives, le droit, l'économie, les sciences politiques... Derrière ces savoirs d'experts, elle parvient à percevoir les enjeux proprement humains, les enjeux de sens, de norme.

Audrey Azouley note que la philosophie aide aussi à réfléchir aux normes qui fondent la vie collective : elle se saisit des questions de justice, de paix, d'éthique, de morale. Ces questions sont d'une brûlante actualité alors que les progrès réalisés dans le domaine de l'intelligence artificielle semblent redéfinir jusqu'aux frontières de l'humain.

Enfin, dans l'ensemble, a-t-elle conclu, la philosophie implique une démarche, une attitude particulière : l'ouverture au dialogue et à l'échange d'arguments, la disposition à accueillir ce qui paraît autre et différent, le courage intellectuel d'interroger les stéréotypes et de déconstruire les dogmatismes. Pour toutes ces raisons, la philosophie est une ressource indispensable au vivre ensemble et à toute société libre et pluraliste ou qui aspire à l'être.

Afrique

Prix Nobel de la paix - Nadia Murad et Denis Mukwege font passer leur message

A Oslo en Norvège, le gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege et l'activiste kurde Nadia Murad ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.