13 Novembre 2018

Afrique: Turquie - Réception Tayyip Erdogan invite les pays africains à utiliser leurs monnaies

Le président turc demande à tous les pays africains à utiliser leurs monnaies nationales dans leur commerce international pour faire face aux attaques américaines. Tayyip Erdogan invite les pays africains à commercer et à créer des entreprises communes avec la Turquie en utilisant leurs monnaies locales, selon l'agence turque Anadolu.

"Sauvons notre commerce des risques liés aux devises étrangères", a déclaré le président turc. Ankara serait prêt à passer aux devises nationales dans ses échanges avec Moscou, par exemple. Il pense que des mesures doivent être prises pour sauver les pays [africains et la Turquie] de la pression monétaire, a-t-il souligné.

"Nous sommes prêts à améliorer nos relations commerciales en utilisant les monnaies locales, non seulement avec nos principaux partenaires commerciaux mais également avec nos amis africains'", a déclaré Recep Tayyip, soulignant la nécessité de faire du commerce en monnaies locales et accusant l'administration américaine d'utiliser le dollar pour attaquer les économies d'autres pays.

Afrique

CAN 2019 - Voici les joueurs auteur de buts « Contre Son Camp »

A la CAN 2019, 4 joueurs ont marqué contre leur camp. Une statistique ironique mais cela a eu des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.