13 Novembre 2018

Burkina Faso: Monde parlementaire - L'Assemblée nationale s'ouvre au Balai citoyen

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a reçu en audience une délégation du mouvement de la société civile «Balai citoyen», le mardi 13 novembre 2018 à Ouagadougou. L'entrevue a porté notamment sur la mise en œuvre d'un projet d'immersion de jeunes burkinabè dans le processus parlementaire.

Dans son plan de restructuration, l'Assemblée nationale envisage de s'ouvrir davantage aux populations. Elle entrevoit donc s'associer à l'Organisation de la société civile (OSC) Balai citoyen, porteur d'un projet visant à permettre à des jeunes burkinabè de 18 à 30 ans de se familiariser à l'activité parlementaire. Cette perspective a été l'un des sujets de l'audience que le Président de l'Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a accordée à une délégation de l'OSC, le mardi 13 novembre 2018 à Ouagadougou. Le porte-parole du Balai citoyen, Guy Hervé Kam a expliqué que ce projet dénommé «Alliance jeune et parlementaire» a pour objectif de permettre à 224 jeunes, dont 40% de filles, issus de six provinces de participer au travail des députés aussi bien pendant les sessions plénières que lors des travaux en commissions, afin de les familiariser au travail des députés.

En retour, a-t-il poursuivi, ces jeunes «pseudo-députés» iront partager leur expérience avec leurs pairs de sorte que la jeunesse burkinabè sache comment s'exécute la mission parlementaire. Selon le porte-parole, en plus d'être une force de pression, le mouvement entend être une force de proposition qui doit travailler à la construction du pays. «Cela participe de l'approfondissement de la démocratie et de l'Etat de droit ainsi que de la connaissance de l'Assemblée et de son travail par les populations», a-t-il soutenu. Le PAN a félicité initiative de l'OSC qui entre dans le même cadre qu'un programme de l'AN dénommé Bureau du citoyen, une interface qui va fournir aux populations les informations qu'elles désirent avoir sur l'institution et recueillir leurs propositions.

Alassane Bala Sakandé a donc estimé que l'hémicycle pourrait travailler en synergie avec le Balai citoyen en faveur de la démocratie et de la bonne gouvernance. «Nous allons finaliser un accord entre nos deux structures qui va poser les bases d'une collaboration future. Nous sommes des députés post-insurrectionnels, et quelque part le Balai citoyen a travaillé avec d'autres afin que nous soyons où nous sommes», a-t-il dit, précisant que l'AN reste ouverte à toute autre force de proposition.

Burkina Faso

Assassinat de Norbert Zongo - Vingt ans après, on marche toujours contre l'impunité

A l'appel de la CCVC et du CODMPP, les Ouagalais de toutes les couches socioprofessionnelles ont… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.