13 Novembre 2018

Burkina Faso: Facilitation du commerce international - Le Burkina Faso se prépare pour appliquer l'accord de l'OMC

La commission de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Centre international du commerce (ITC) organisent, du 12 au 14 novembre 2018 à Ouagadougou, un atelier national pour la mise en œuvre de l'accord de facilitation des échanges de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le Burkina Faso compte appliquer, dans de meilleurs délais, l'Accord de facilitation des échanges de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ratifié en septembre 2018. De ce fait, la commission de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Centre international du commerce (ITC) organisent, du 12 au 14 novembre 2018 à Ouagadougou, un atelier national au profit des membres du comité national de facilitation des échanges, notamment les acteurs de l'administration et de toutes les structures impliquées dans les formalités commerciales. Durant ces 72 heures, les participants mettront à jour leurs connaissances sur l'accord afin de faciliter les procédures de circulation des marchandises.

Ce, dans l'optique de réduire les coûts et les délais. Cette rencontre, a fait savoir l'inspecteur des douanes, Moumouni Guillaume Moumwé, a pour but la simplification, l'harmonisation et la standardisation des procédures en matière d'échanges dans le commerce international. Ainsi, le directeur en charge des échanges commerciaux, Souleymane Ouédraogo a informé que les participants vont catégoriser les différentes mesures, les hiérarchiser en fonction des besoins existants et élaborer des fiches de projets pour les partenaires techniques et financiers. Dans la même lancée, la représentante de l'ITC, Victoria Tuomisto, a souligné que l'atelier permettra de finaliser la stratégie de mise en œuvre de l'accord au pays des Hommes intègres. «Cette perspective engage le pays vers un ensemble de réformes de facilitation des échanges pour la mise en œuvre des mesures figurant à l'accord agrémenté par la notification à l'OMC de ses décisions de catégorisation des mesures», a-t-elle indiqué.

Etablir les priorités nationales

En conformité avec l'accord, le Burkina Faso doit, selon elle, notifier également les dates estimatives de mise en œuvre de chacune desdites mesures. En conséquence, a-t-elle continué, l'administration œuvre cette semaine pour cet ambitieux programme, à établir les priorités nationales du Burkina Faso. La conviction de l'ITC est que les expériences des participants permettront d'assurer le développement d'une stratégie intelligente et adaptée. En rappel, c'est en partant du constat que les lenteurs et les formalités administratives entravent le passage des marchandises à travers les frontières pour les commerçants que l'OMC a jugé la nécessité d'avoir un accord de facilitation des échanges. La facilitation des échanges, c'est-à-dire la simplification, la modernisation et l'harmonisation des processus d'exportation et d'importation, est donc devenue une question fondamentale pour le système commercial mondial.

A la conférence ministérielle de Bali en 2013, les membres de l'OMC ont conclu les négociations sur un accord historique, l'Accord sur la facilitation des échanges (AFE), qui est entré en vigueur le 22 février 2017, suite à sa ratification par les deux tiers des membres de l'OMC. L'AFE contient des dispositions visant à accélérer le mouvement, la mainlevée et le dédouanement des marchandises, y compris les marchandises en transit. Il prévoit aussi des mesures permettant d'assurer une coopération effective entre les douanes et les autres autorités compétentes sur les questions de facilitation des échanges et de respect des procédures douanières. Il comporte par ailleurs des dispositions relatives à l'assistance technique et au renforcement des capacités dans ce domaine.

Burkina Faso

Procés du putsch manqué / Me Séraphin Somé - « Aujourd'hui, c'est le bori bana du général »

L'audition du Général Gilbert Diendéré se poursuit à la barre du Tribunal militaire.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.