14 Novembre 2018

Cote d'Ivoire: Procès Gbagbo à la CPI - La défense démonte le dossier d'accusation

Laurent Gbagbo, ancien président de Côte d'Ivoire, et Charles Blé Goudé, l'ex-leader des Jeunes patriotes, sont poursuivis depuis janvier 2016 devant la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes contre l'Humanité commis lors des violences post-électorales entre 2010 et 2011. Cette semaine, leurs avocats plaident l'acquittement. Ce 14 novembre, les avocats de Laurent Gbagbo ont achevé d'exposer leurs arguments.

Les avocats de l'ancien président ivoirien sont apparus plutôt alertes cette semaine pour démonter point par point le dossier de l'accusation. Pour les conseils de Laurent Gbagbo, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye n'a fourni aucune preuve permettant de dire que l'ex-chef d'Etat aurait donné l'ordre de commettre des violences contre les civils.

« Pas d'enquête sérieuse »

D'un ton souvent ironique, les avocats relèvent une succession de failles : plusieurs preuves n'ont pas été authentifiées, certains témoins cités par l'accusation n'ont pas assisté aux violences. « Le procureur n'a pas mené une enquête sérieuse », répètent régulièrement les avocats de la défense.

Dans la galerie qui surplombe la salle d'audience, les partisans de l'ancien président ivoiriens expriment régulièrement leur satisfaction en écoutant les avocats.

De son côté, l'accusation est restée de marbre. tout au long des audiences, Eric MacDonald, le substitut du procureur, semblait noyé dans ses pensées. Ce 14 novembre dans l'après-midi, les avocats de Charles Blé Goudé, l'ex-leader des Jeunes patriotes, doivent à leur tour prendre la parole.

Cote d'Ivoire

Visite officielle du Président rwandais en Côte d'Ivoire

Paul Kagame arrive, ce mercredi 19 décembre 2018, à Abidjan, pour un séjour de 48 heures. Un pont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.