14 Novembre 2018

Sénégal: Eliminatoires CAN 2019 - Guinée-équatoriale-Sénégal à Bata - Les «Lions» au complet à Bata, sans Diao Baldé Keita

Arrivés en ordre dispersé mardi Malabo, les Lions sont désormais presque au complet pour le reste de la préparation en vue de la rencontre le match du 17 novembre, comptant pour la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la Can 2019.

Mais, ce sera sans Diao Baldé Keïta qui a finalement déclaré forfait à cause d'un problème administratif, reconnu depuis Malabo, par Abdoulaye Sow, vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF). Il en a profité pour revenir sur le stage et surtout infirmer l'information selon laquelle, les Lions seraient interdits d'accès au stade Bata.

De 17 joueurs au premier jour de regroupement, le groupe des Lions est désormais passé à 22 à leur arrivée hier, mardi 13 novembre, pour le début de la préparation du match entre la Guinée-Equatoriale et le Sénégal pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires de la Can 2019.

Diao Baldé Keita, le seul joueur finalement forfait par erreur administrative n'aura pas finalement effectué le déplacement, confirmera depuis Malabo, Abdoulaye Sow la Rédaction de Sud Quotidien a joint au téléphone hier, mardi 13 novembre. Le vice-président de la Fédération, renseigne que Amath Ndiaye Diédhiou bloqué pour le trajet Madrid-Paris-Guinée Equatoriale a finalement récupéré son visa. «Au Sénégal, on n'a jamais eu plus de 13 joueurs au premier jour de regroupement. Cette fois, on a eu 17 Lions qui sont arrivés lundi. 17 joueurs sont arrivés ensemble ce lundi (il insiste). Le seul qui n'était pas venu c'était Amath Ndiaye Diédhiou. Le problème est qu'il n'avait pas collé l'invitation à la convocation. Naturellement, on (services douaniers, Ndlr) ne pouvait pas savoir qu'il fait partie de l'équipe nationale alors qu'il doit se présenter avec l'invitation guinéenne et la convocation de l'équipe du Sénégal. Aujourd'hui, on lui a envoyée, il a embarqué. Sadio Mané était ce mardi en route», informe le responsable fédéral, tout en faisant remarquer que si la délégation sénégalais a pu rallier directement Malabo, c'est parce qu'il n'existait de vol entre la ville de Libreville et Bata.

La FSF refuse un vol spécial à 30 millions

«On allait prendre un vol spécial pour 30 millions de FCFA. Mais un telle somme, le Sénégal ne va pas le dépenser pour ce match, qui n'a pas un réel enjeu», confie-t-il.

«On ne nous a jamais interdit l'accès du stade de Bata»

Faisant état des contrariétés connues durant le stage de préparation en terre équato-guinéenne, le vice-président a également tenu à apporter des précisions sur la pelouse du stade de Bata qui leur serait refusé par les autorités de la Guinée-équatoriale. «Faux !», rétorque Abdoulaye Sow.

«C'est inexact ! On n'a jamais interdit l'accès du stade de Bata, à l'équipe du Sénégal. L'annexe dont on parle est un champ de patate. Quand nous sommes allés à Bata, on nous a attribué un terrain. Les autorités de la Guinée équatoriale nous ont demandé si on peut déplacer le match à Malabo. Nous avons accepté. Mais par la suite, leur ministre a refusé. Notre première option était d'aller à Bata. Les autorités nous ont ensuite signifié qu'ils vont nous attribuer un terrain d'entrainement, considérant que la rencontre n'avait pas d'enjeu. Conformément au règlement, c'est la veille du match que l'on aura accès à la pelouse où la rencontre aura lieu. Au dernier moment, on nous a dit que l'on vous donne plus», explique-t-il. Avant de préciser : «Si on nous avait dit que l'on accorde le stade de Bata du mardi au vendredi, on aurait compris. Parce que le match n'a pas d'enjeu et qu'il n'y avait pas de terrains d'entraînement. Au dernier moment, ils ont dit non, on ne peut plus parce que la pelouse risque d'être endommagé etc. On était obligé de venir à Malabo. Ils sont dans leur droit. On s'entraîne actuellement à Malabo. Au moins, il y a des terrains où l'on peut s'entrainer à Bata mais à Malabo, il n'y en a pas».

En clair, l'équipe du Sénégal sera donc obligée de dérouler son stage à Malabo avant de rallier ce vendredi Bata, veille de leur rencontre contre la Guinée équatoriale comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Can 2019.

FORFAIT DIAO KEITA BALDE : Abdoulaye Sow reconnait une "erreur administrative"

C'était déjà connu ! L'Administration est un des talons d'Achille de la Fédération sénégalaise de football (FSF). Elle vient de le confirmer si besoin en était, avec le forfait Keita Baldé Diao pour la rencontre Guinée Equatoriale-Sénégal du 17 novembre prochain.

La fédération sénégalaise de football à travers son vice-président Abdoulaye Sow, a, depuis Malabo confirmé ce mardi l'information parue dans le quotidien sportif Record. «Le club de l'inter de Milan a écrit à la Fédération sénégalaise de football pour dire que leur adresse mail a changé et que pour la convocation de Diao Baldé Keita, il faut l'envoyer à une autre adresse et non à l'ancienne adresse», a-t-il confié. Mais c'est surtout pour relever qu'elle est le fait d'une erreur administrative imputable à la fédération sénégalaise de football. «L'erreur est administrative. Nous avons commis l'erreur au niveau de la Fédération sénégalaise de football. Il faut être honnête. La Fsf a commis l'erreur de l'envoyer à l'ancien mail. Ils nous ont écrit pour nous dire que c'est tel mail. Comme, ils ont besoin de garder leur joueur, ils ne vont pas nous faciliter sa libération, parce que nous sommes fautifs. Le joueur étant dans une mauvaise passe, il n'est donc pas en position de défiance. Le droit est avec lui mais ce n'est pas normal ce qui s'est passé», a-t-il indiqué.

Sénégal

Le secteur privé réaffirme ses engagements pour la réalisation du PSE 2

Le secteur privé national a réaffirmé son engagement à accompagner l'État… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.