14 Novembre 2018

Burkina Faso: Renforcement de la gouvernance au Burkina Bala Sakandé et le balai citoyen sur la même longueur d'onde

L'organisation de la société civile « Le Balai citoyen» a été reçue en audience, le mardi 13 novembre 2018, par le président de l'Assemblée nationale au sein de ladite institution à Ouagadougou. L'objectif de cette audience était, pour les membres de l'OSC, de présenter un projet au président de l'Assemblée nationale.

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a affirmé après l'audience accordée au Balai citoyen, que l'objectif était de parler d'un certain nombre de choses dont un projet dénommé « Alliance jeunes et parlementaires" qui permettra aux jeunes de pouvoir participer aux activités du Parlement, venir s'imprégner de ce que font les députés à l'Assemblée nationale. « Nous avons estimé que le Balai citoyen est un mouvement comme tous les autres mouvements, et donc, l'Assemblée nationale doit être ouverte à tout Burkinabè, quel que soit le mouvement auquel il appartient. Et comme vous le savez, nous sommes des députés post-insurrectionnels et quelque part, on ne dira pas que le Balai citoyen n'a pas été une structure qui a travaillé aux côtés d'autres structures afin que nous puissions être là où nous sommes. Aujourd'hui donc, nous avons le devoir de pouvoir les écouter et voir s'il y a des difficultés que nous pouvons travailler à résoudre », a-t-il déclaré.

Le président de l'Assemblée nationale a fait savoir que ce projet tombe à pic, car au niveau de l'Assemblée nationale, un projet appelé « le bureau du citoyen » qui va être l'interface entre l'Assemblée nationale et la population, verra le jour bientôt. « Ce bureau citoyen restera à l'écoute des populations et donnera des informations. Chaque citoyen pourra venir discuter et chercher à comprendre ce qui se passe à l'Assemblée nationale, faire des propositions et je pense que nous pouvons, en tout cas, travailler en synergie pour que les choses puissent aller dans le bon sens et en faveur de la démocratie et de la bonne gouvernance », a-t-il dit. Le président de l'Assemblée nationale a par ailleurs félicité et encouragé les membres de ce mouvement pour le travail qui est fait et a exhorté le mouvement à les recadrer au cas où tous les parlementaires ne sont pas sur la bonne voie. « Nous leur avons dit que si l'on fait de bonnes choses, ils peuvent ne pas nous le dire, mais si l'on fait des choses qui nous amènent dans le décor, en tout cas ils ont l'obligation de nous le faire savoir de sorte que nous puissions recadrer et aller dans le sens souhaité du peuple », a-t-il souligné. Le PAN a aussi affirmé que le Balai citoyen et lui se verront une nouvelle fois afin de finaliser un accord entre les 2 structures.

Le porte-parole du Balai citoyen, Guy Hervé Kam, a indiqué qu'il s'agit d'un projet appelé Alliance jeunes et parlementaires dont l'objectif est de permettre à 224 jeunes, hommes et femmes, de 6 provinces, de participer au travail des députés pour s'y familiariser. « Ces jeunes, de retour dans leurs provinces respectives, seront aussi chargés de dupliquer ce qu'ils ont appris pour permettre de façon générale à l'ensemble de la jeunesse de savoir ce que c'est qu'un député, qu'est-ce qu'il fait ? et ce que fait l'Assemblée nationale. Et nous pensons que cela participe non seulement de l'approfondissement de la démocratie et de l'état de droit, mais aussi de la connaissance de l'Assemblée nationale et de son travail par les populations », a-t-il déclaré. Il a fait savoir que ce projet concerne 40% de jeunes filles et 25% sont membres du Balai citoyen. Il poursuit en affirmant que ce projet est un projet ouvert et adressé essentiellement aux jeunes de 18 à 30 ans.

Burkina Faso

Planification familiale - Sénégal, Burkina Faso et Côte d'Ivoire cités en exemple

Le Sénégal, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été cités en exemple, lors… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.