3 Novembre 2018

Des agences des Nations Unies et des partenaires entendent renforcer leur programme d'appui commun pour l'Afrique centrale

Yaoundé — Une cinquantaine de représentants et d'experts des organes des Nations Unies, du Secrétariat général de la CEEAC et de ses structures spécialisées, de la Commission de la CEMAC et de ses organes spécialisés, ainsi que d'autres organisations clés de développement, y compris la Banque africaine de développement (BAD), se réuniront à Libreville, au Gabon, les 20 et 21 novembre 2018 pour ajuster leurs efforts visant à apporter un soutien au développement durable de l'Afrique centrale de manière plus coordonnée, efficace et opérante.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la neuvième session du Mécanisme de coordination sous-régional pour l'Afrique centrale (MCR - Afrique centrale) pour le soutien de l'ensemble du système des Nations Unies à l'Union africaine et à son programme NEPAD, organisée par le Bureau sous-régional pour l'Afrique centrale de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et la CEEAC.

Un projet de programme indicatif commun (PIC-III) du MCR - Afrique centrale sera proposé. Il s'agit d'une proposition détaillée de domaines de collaboration et d'initiatives phares qui rassemblent 17 agences des Nations Unies et institutions partenaires œuvrant en synergie pour le développement durable de la sous-région. Le PIC III vient après les deux précédents CIP, qui ont connu des difficultés de mise en œuvre en raison de sa nature fragmentée et de la conception de leur niveau d'activité. Le nouveau programme proposé organise une collaboration à une plus large échelle (niveau de résultats) autour des programmes existants, sur la base de points communs clairement identifiés au niveau des programmes et de champions désignés pour conduire un travail conjoint. Il est une réponse à la réforme du Secrétaire général de l'ONU qui met en péril la paix et la sécurité, le développement et le travail humanitaire en tant que composantes mutuellement inclusives pour des interventions efficaces des Nations Unies face aux défis et besoins mondiaux, régionaux et nationaux. Il contribuera également à la mise en œuvre du cadre de développement UA-ONU au niveau sous-régional.

C'est dans ce contexte que le PIC proposé couvre une période de cinq ans à compter de 2018, avec des programmes relevant des quatre principaux piliers suivants :

Transformation structurelle pour un développement économique inclusif et durable : Englobe des programmes visant à rétablir la stabilité macroéconomique dans la sous-région, à favoriser l'industrialisation et la modernisation des systèmes agricoles, à renforcer la compétitivité des entreprises, à améliorer la production d'énergie et à renforcer la capacité de gestion intégrée des ressources.

Accès au marché et intégration dans la chaîne de valeur : Il s'agit de projets visant à accélérer la mise en œuvre de l'initiative de renforcement du commerce intra-africain (BIAT) et du Plan directeur pour le transport consensuel de l'Afrique centrale, ainsi que de créer un espace de réseau unique, étapes cruciales vers la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Amélioration des conditions humaines et sociales : Ce pilier comprend notamment des programmes sur le développement du capital humain, la santé en matière de procréation et la lutte contre le VIH/sida, l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles.

Promotion de la gouvernance, de la paix et de la sécurité : Ce pilier est axé sur les programmes visant à renforcer les mécanismes de paix et de sécurité dans la sous-région, à collecter et traiter des données harmonisées sur la gouvernance, la paix et la sécurité et à renforcer la participation des jeunes dans la promotion de la démocratie.

Les résultats de la session du MCR de Libreville constitueront une contribution à la prochaine réunion entre le Groupe du développement des Nations Unies pour l'Afrique et la CEA prévue pour le 10 décembre 2018, qui examinera leu soutien du système des Nations Unies à l'Union africaine et à ses partenaires et au Programme du NEPAD, y compris le rôle du MCR et de ses mécanismes subsidiaires de coordination sous-régionaux.

Publié par :

Le Bureau Sous-Régional pour l'Afrique Centrale

Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA)

BP. 14935 Yaoundé, Cameroun

Tél : (+237) 222504348 / 222504315 / 222504321

Courriel : sroca@uneca.org

Contact média

Abel Akara Ticha - Chargé de communication

Tél : 237 222504348

Copyright © 2018 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.