14 Novembre 2018

Burkina Faso: 45e anniversaire de la BOAD - La banque s'engage à financer le climat

Le forum du 45e anniversaire de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) s'est ouvert, le mercredi 14 novembre 2018 à Lomé au Togo. Placé sous le thème : « L'énergie solaire dans l'économie des pays de l'UEMOA : état des lieux, enjeux et politiques », l'événement a été présidé par le président en exercice des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA, le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) fête, le mercredi 14 novembre 2018, ses 45 ans au service des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Pour marquer cet événement, la banque organise les 14 et 15 novembre 2018 à Lomé en République togolaise, un forum sur « L'énergie solaire dans l'économie des pays de l'UEMOA : état des lieux, enjeux et politiques ».

Le lancement du forum est intervenu le mercredi 14 novembre 2018, sous la présidence du président en exercice des chefs d'Etat et de gouvernement de l'espace communautaire, président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouattara. Le chef de l'Etat ivoirien a d'abord rendu un hommage à ceux qui ont œuvré au cours des quatre dernières décennies pour faire de la BOAD une institution de référence, un instrument crédible au service du développement des Etats de l'Union.

En outre, le président en exercice de l'organisation a confié que depuis sa création le 14 novembre 1973, l'institution bancaire a soutenu le développement en finançant 1 107 projets pour un montant total de 4 915 milliards de francs CFA. « Devant le besoin de financement toujours croissant, elle a su développer de nouveaux produits et faire preuve d'innovation pour mobiliser des ressources supplémentaires », a dit Alassane Ouattara tout en se réjouissant du thème du forum.

Aujourd'hui, a-t-il illustré, moins de la moitié de la population de la zone UEMOA a accès à l'électricité ce qui est « une honte ». C'est pourquoi, le président Ouattara a appelé les pays de l'espace à investir dans le secteur de l'énergie notamment le solaire qui apparait comme une solution permettant à la fois d'augmenter les capacités de production électrique et d'avoir un coût de production soutenable pour les populations et le secteur privé.

Selon le président de la BOAD, Christian Adovelande, depuis sa création, son institution a assuré ses missions statutaires dont la promotion du développement économique des Etats membres et la réalisation de l'intégration économique en Afrique de l'ouest. « Il y a cinq ans, la célébration du 40e anniversaire avait été une occasion de réfléchir aux nouveaux enjeux de la banque. Le plan stratégique qui en a découlé porte le sceau d'un fort engagement en finance climat avec un accent particulier sur les énergies renouvelables. Le thème de cette année reste lié à celui débattu il y a cinq ans », a rappelé Christian Adovelande.

Un acteur du financement des économies

A l'écouter, sa banque a connu de réelles avancées entre novembre 2013 et 2018. Il s'agit notamment, en matière de financement de la mise en place d'un concours pour un montant global de 2 132 milliards francs CFA. « En matière de transparence et de visibilité internationale, la banque a obtenu en 2015 auprès de deux grandes agences internationales à savoir International Moody's et Fitch les notes Baa1 et BBB. La BOAD a ainsi été considérée respectivement par les deux agences comme la quatrième et la troisième meilleure signature africaine notée par elle», a présenté le président de la BOAD.

Pour ce qui est de son engagement au financement climat, a-t-il mentionné, la banque a renforcé son partenariat avec trois mécanismes internationaux de la finance climat (le Fonds d'adaptation, le Fonds pour l'environnement mondial et le Fonds vert pour le climat). Tout en soulignant l'enclenchement du processus d'accès aux ressources de ces fonds, il a relevé que des projets en cours bénéficieront de leur financement.

Pour le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné dont l'institution est actionnaire majoritaire de la BOAD (46,1%), l'institution est devenue un acteur majeur dans le financement des économies et une référence dans le marché des finances au sein de l'UEMOA. « Elle s'est adaptée pour prendre en compte les priorités des pays membres durant les 45 années passées », a salué Tiémoko Meyliet Koné.

Cependant, a-t-il laissé entendre, des défis comme ceux de la consolidation de la croissance économique des Etats, la nécessité de rattraper le retard dans les infrastructures, restent à relever. Et pour cela, M. Koné propose à la BOAD d'augmenter le montant de ses engagements et de se maintenir sur la voix de l'innovation.

Le président de la commission de l'UEMOA, Abdallah Boureima a, pour sa part, fait constater que les pays membre de l'espace communautaire ont connu ces dernières années un taux de croissance appréciable qui aurait été meilleur si les efforts pour accroître la compétitivité des entreprises et améliorer les conditions de vie des populations n'avaient pas été opérés dans un environnement énergétique défavorable.

Burkina Faso

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.