Burkina Faso: Analyse et suivi du budget de l'Etat - Des OSC à l'école du CIFOEB à Tenkodogo

14 Novembre 2018

Le Centre d'information de formation et d'étude sur le budget (CIFOEB), a organisé, un atelier de formation sur l'analyse et le suivi du budget de l'Etat, au profit des Organisations de la société civile (OSC) , partenaires de l'ONG Diakonia, du 6 au 9 novembre 2018 à Tenkodogo.

Les Organisations de la société civile (OSC) en tant que partenaires de l'Etat, doivent être outillées sur les nouveaux instruments de gestion de l'action publique, afin de mieux accompagner les actions de développement au profit des populations.

C'est dans ce sens que le Centre d'information, de formation et d'étude sur le budget (CIFOEB), a organisé un atelier de formation sur l'analyse et le suivi du budget de l'Etat, au profit des OSC partenaires de l'ONG Diakonia, du 6 au 9 novembre 2018.

Assurée conjointement par le conseiller technique du ministre délégué chargé du budget, Lassané Ouédraogo et Siaka Paré, la formation a permis de renforcer les capacités des représentants des participants pour de meilleures actions de plaidoyer.

Ils ont eu droit à la présentation de la structure du budget des collectivités territoriales et des différentes étapes de son processus d'élaboration. Les stagiaires ont également appris comment faire une bonne inscription budgétaire, évaluer les recettes et les dépenses à inscrire dans le budget et maîtriser les recettes propres des CT.

L'implication des OSC dans le processus budgétaire, à travers le suivi et la réédition des comptes, la structure du compte administratif ainsi que le plan de mobilisation des recettes ont constitué les autres modules présentés lors de la formation.

Pour le formateur Lassané Ouédraogo, la veille citoyenne consiste à vérifier que l'exécution du budget converge vers les résultats de développement et non à jouer au gendarme.

Créer une synergie entre représentants d'OSC et conseillers municipaux

« La loi portant code de la transparence stipule que ceux-là-mêmes qui sont chargés de la gestion, doivent mettre en œuvre tous les moyens pour que le citoyen lambda puisse suivre la gestion des finances publiques et des biens publics en vue de contribuer à ce développement », a-t-il ajouté.

S'agissant de la veille citoyenne et la sensibilisation de la population à travers son association, Fatmata Bancé, a ædéclaré être en mesure d'aller à l'essentiel, désormais, pour la prise en compte des projets prioritaires pour les populations lors de l'élaboration du budget de sa commune.

La directrice exécutive du CIFOEB, Delphine Samandoulgou/ Zongo s'est réjouie des témoignages des participants sur l'impact positif de la formation dans leurs activités sur le terrain.

«Le CIFOEB bénéficie d'un soutien de Diakonia, pour un plaidoyer en vue d'augmenter les ressources financières allouées aux collectivités au profit des secteurs prioritaires tels que la santé, l'eau, l'éducation, etc.

Le budget étant un instrument de mise œuvre des politiques publiques, le CIFOEB souhaite outiller les OSC afin qu'elles s'approprient le processus budgétaire et la mise en œuvre des politiques publiques au profit de la population par les CT », a-t-elle expliqué.

Pour elle, la mise en place des comités de contrôle citoyen des budgets au sein desquels se côtoient des conseillers municipaux et des représentants d'OSC, participe également de ce plaidoyer.

La chargée des programmes justice économique et sociale à Diakonia, Carine Capo s'est dite aussi ravie de cette formation.

« Diakonia est heureuse de constater que les OSC partenaires sont en mesure de suivre le cycle budgétaire surtout dans leurs actions de plaidoyer et de faire des propositions qui peuvent être prises en compte par les communes dans leurs budgets », a-t-elle affirmé.

La remise d'attestations aux participants a mis fin à la formation de quatre jours sur l'analyse et le suivi du budget de l'Etat à Tenkodogo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.