14 Novembre 2018

Burkina Faso: Consommation des produits locaux dans l'administration publique - Plus de 29 milliards de F CFA engrangés en 2017

L'hebdomadaire Conseil des ministres s'est tenu le mercredi 14 novembre 2018 à Ouagadougou, sous la présidence du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Le décret portant, attribution, organisation et fonctionnement de l'Agence nationale de Renseignement (ANR) est effectif. C'est l'une des décisions phares du Conseil des ministres qui a eu lieu, le mercredi 14 novembre 2018, à Ouagadougou.

A entendre le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, ce décret fait suite à la loi relative à l'ANR adoptée au mois de juin dernier par l'Assemblée nationale.

Au titre du ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, a-t-il ajouté, le Conseil a adopté un rapport relatif aux mesures portant consommation des produits locaux dans les structures publiques.

« La consommation desdits produits par les structures publiques en 2017 a été estimée à 29 milliards 796 millions F FCA.

Au compte du premier semestre de l'année 2018, les chiffres s'élèvent à 18 milliards 49 millions F CFA. Ces données partielles concernent principalement six ministères », a informé le ministre Dandjinou.

A cet effet, a-t-il indiqué, le ministre en charge du commerce a été instruit d'intégrer à la liste de ces produits, les pâtes alimentaires, les sucreries, les jus et les meubles fabriqués au Burkina Faso.

« Ceux concernés au départ étaient le riz local, le niébé, la pomme de terre, l'oignon, la tomate, le sucre, l'huile alimentaire, le haricot vert, le lait et la viande », a rappelé le porte-parole du gouvernement.

Les mouvements observés au niveau de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP) ont également été abordés au rendez-vous hebdomadaire du gouvernement. Le ministre de la Justice, de Droits humains et de la Promotion civique, René Bagoro, a présenté un rapport et le Conseil a qualifié ces mouvements de faits de grève.

« De ce fait, il a invité tous les membres de ce corps paramilitaire qui observent la grève à y mettre fin et à exécuter les missions qui leur sont confiées », a précisé le Porte-parole du gouvernement.

Le Conseil a également pris des décisions à propos des actes posés au domicile du ministre Bagoro dans le cadre de ces mouvements (Cf compte-rendu intégral du Conseil des ministres).

Concernant le ministère de l'Energie, le gouvernement a adopté un rapport sur les demandes d'autorisation de contractualisation avec des opérateurs privés pour la construction de centrales solaires photovoltaïques au Burkina Faso.

« Il s'agit de cinq sociétés à savoir le Groupement Soltech, Quadra syscom, la compagnie financière Maanga, Urba Solar, Africa Rain et Green Yellow.

C'est un total de 150 mégawatts qui seront produits par ces cinq Compagnies pour des coûts estimés à 48 F CFA le KW/H, bien en deçà de ce qui est proposé actuellement », a expliqué le ministre en charge de la communication.

Une communication orale inhérente à la session du Conseil africain et malgache de l'enseignement supérieur (CAMES) tenue le 18 juillet 2018 à Niamey au Niger, a été entendue. Sur 237 enseignants burkinabè candidats pour les listes d'aptitude, a dit M. Dandjinou, 226 ont été admis.

« Ils sont issus des universités Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo, Ouaga II, Nazi-Boni, Norbert-Zongo, du CNRST, de l'USTA, de l'Université Aube nouvelle et de l'institut 2IE. Le gouvernement félicite tous ces récipiendaires », a conclu le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso

Assassinat de Norbert Zongo - Vingt ans après, on marche toujours contre l'impunité

A l'appel de la CCVC et du CODMPP, les Ouagalais de toutes les couches socioprofessionnelles ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.