15 Novembre 2018

Sénégal: Pr Meissa Babou, économiste sur les tensions de trésorerie - «L'argent a été gaspillé par l'Etat»

«Nous vivons cette situation de crise depuis très longtemps. On a beau alerté sur cette tension de trésorerie qui secoue le pays. C'est parce qu'il y a la pression de la Banque Mondiale que le Ministre de l'économie des finances et du plan Amadou Ba a reconnu les faits.

Les caisses de l'Etat sont vides. L'argent a été gaspillé par l'Etat à travers la politique et la création d'institutions qui n'ont aucune utilité comme le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), le CESE et autres».

C'est ce qu'a déclaré le Pr Meissa Babou sur les ondes de Sud FM suite à la sortie du ministre Amadou Bâ reconnaissant les tensions de trésorerie dues selon lui, à une politique sociale du gouvernement.

Le Pr d'économie d'ajouter : «Des investissements qui nous ont coûté beaucoup d'argent comme la confection des cartes d'identité biométrique avec 52 milliards de francs. On note la tension sur tous les secteurs bien qu'ils font des efforts pour augmenter les impôts.

D'ailleurs, ils ont augmenté l'impôt sur la cigarette et le ciment et récemment l'impôt sur l'électricité. Au même moment le gouvernement de Macky Sall parle que d'une année sociale. Je pense qu'ils ne savent pas ce que signifie une année sociale.

Pour faire une année sociale, il faut diminuer le coût du transport, le prix des denrées de première nécessité. Nous ne sommes pas dans une année sociale comme ils le prétendent. L'argent a été gaspillé. C'est une mauvaise gouvernance».

Sénégal

Présidentielle - L'opposition lance une plateforme de sécurisation

Au Sénégal, l'opposition a lancé ce jeudi 13 décembre une plateforme, la POSE : la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.