15 Novembre 2018

Angola: Le budget général de l'Etat donne priorité à la relance de l'activité productive

Luanda — Le budget général de l'Etat pour l'année 2019, approuvé mercredi, en généralité, par l'Assemblée Nationale (Parlement), a été établi en prêtant une attention spéciale au secteur social et à la relance de l'activité productive du pays.

Ces propos ont été tenus mercredi, à Luanda, par le ministre d'Etat en charge du Développement Economique et Social, Manuel Nunes Júnior durant la session plénière, qui a approuvé ce budget général avec des recettes et des dépenses estimées à 11,3 billions de kwanzas.

Depuis un certain temps, a-t-il expliqué, les partenaires sociaux et la société civile demandaient que le budget soit d'abord débattu avec eux, avant être soumis et approuvé par les organes compétents du gouvernement. Et cet exercice a été fait, pour la première fois, cette année-ci, a ajouté le ministre d'Etat.

"Nous avons donc prêté une attention très spéciale au secteur social, notamment à la santé et à l'éducation, et aussi à la relance du secteur productif, en particulier l'Agriculture, surtout à l'agriculture vivrière, car elle constitue près de 70 pour cent de la production agricole".

La confiance à l'économie était un autre aspect pris en compte dans l'établissement du budget général de l'Etat, car sans elle, les banques ne concèdent pas de crédit et, sans crédit, il n'y a pas de développement ni de croissance, a-t-il ajouté.

Enfin, le ministre d'Etat a dit que si les taux d'inflation dans l'économique sont très élevés, ou hautement variables et imprévisibles, et un change très volatil, ils diminuent la confiance en la monnaie nationale et affectent le crédit et l'investissement.

Angola

Le pays sur l'itinéraire de quatre trains touristiques entre 2020 et 2021

Le premier train touristique à destination de l'Angola n'est même pas arrivé depuis son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.