15 Novembre 2018

Cameroun: Croisade contre l'insécurité alimentaire

Le plan d'action de l'année 2019 a été adopté mardi dernier au cours d'une séance de travail que présidait le Minader et son homologue de l'Elevage, des Pêches et Industries animales.

Le Cameroun est un pays à fort potentiel agricole. Ses terres variées et fertiles sont propices à bon nombre de cultures. Cependant, il devient de plus en plus difficile de tirer profit de cette richesse agricole du fait de certains facteurs. Notamment, les exactions de la secte Boko Haram dans la partie septentrionale du pays et la crise socio-politique qui secoue les régions du Sud Ouest et du Nord-Ouest. Soucieux du bien-être de ses populations, le gouvernement multiplie des actions pour lutter contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle.

C'est dans ce sens que le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebe Ayissi, a présidé mardi dernier une réunion à Yaoundé. Egalement présents à cette réunion, le ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taiga, des responsables et représentants des parte naires techniques et financiers.

Un seul objet était à l'ordre du jour : « faire le point sur le cadre harmonisé d'analyse des zones à risque et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle au Cameroun », a indiqué le secrétaire général du Minader, Patrick Mvondo Nna.

Cette rencontre a permis aux participants de s'accorder sur la feuille de route relative à la lutte contre l'insécurité alimentaire pour l'année 2019. Ceci, avec pour but de régir les activités de cette analyse harmonisée. Cet instrument de mesure de la sécurité alimentaire a été adopté après deux heures d'échanges constructifs. Les participants ont tablé sur les actions à mener.

Il s'agit entre autres de l'élaboration des termes de référence, la collecte des données agropastorales et halieutiques ainsi que les données de biomasse. Les responsabilités des acteurs de la chaîne de lutte contre l'insécurité alimentaire ont également été définies. Les partenaires techniques et fi nanciers ont réitéré leur intention de soutenir le Cameroun afin de renforcer la sécurité alimentaire. Ils ont par ailleurs recommandé aux membres du gouvernement d'impliquer davantage la société civile pour une riposte efficace.

« Notre contribution au Cameroun consis tera à renforcer les capacités des cadres nationaux à l'élaboration des bilans alimentaires pour que ce mécanisme soit solide et perdure.

Cameroun

Des séparatistes libérés témoigne

Une centaine de séparatistes anglophones poursuivis par la justice devant le tribunal militaire de Yaoundé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.