Cameroun: Radio - increvable « Dimanche midi »

Le magazine d'informations diffusé sur la CRTV a survécu au fil des années et s'adapte à l'ère du temps. Immersion au cœur de son processus de production.

Tout commence par l'indicatif qui marque le début de l'émission. Un titre du célèbre musicien camerounais Manu Dibango intitulé « waka djudju » pour mettre les auditeurs en alerte. Les inconditionnels de l'émission se ruent alors vers leurs récepteurs radio pour suivre religieusement ce programme qui traite des sujets d'actualité d'une importance avérée.

Ils écoutent avec plaisir le produit fini, ignorant tout le travail intellectuel abattu en amont par l'ensemble de l'équipe de production. La conférence de production qui se tient tous les mercredis à 13h est le premier acte du processus. Celle-ci est présidée par le rédacteur en chef, Vincent de Paul Atangana.

Y prennent part, les chefs de services de langue française et les réalisateurs de l'émission. C'est au cours de celle-ci que les sujets qui seront traités dans l'émission sont retenus et les reportages y relatifs attribués aux journalistes. Le menu qui en résulte est ensuite présenté au directeur de l'information pour validation.

Après cette étape, le document est soumis à plusieurs visas avant d'être publié par voie d'affichage au babillard. Il fait également l'objet d'une publication dans le groupe Whatshapp composé de l'ensemble du personnel de la direction des rédactions radio.

Les journalistes peuvent alors se mettre en branle pour réaliser les interviews et les reportages qui leur ont été attribués. Ces éléments doivent être prêts vendredi. Avec tous ces sujets rassemblés, les reporters entrent en studio pour enregistrer dans les conditions du direct.

En soirée, une autre équipe entre en scène pour procéder au montage de l'émission. Beaucoup d'innovations ont été apportées au programme. « Je me souviens des années 90 à l'époque de Jean Atangana. Quand je vois dimanche midi de cette époque-là où j'ai participé comme stagiaire et dimanche midi d'aujourd'hui plus de 20 ans après, beaucoup de choses ont changé.

On a gardé le même indicatif mais la manière de l'exploiter a été modifiée. Les habillages à l'intérieur, la manière de présenter le sommaire, la rubrication sont autant d'innovations qui ont été apportées », a expliqué Vincent de Paul Atangana. Dimanche midi demeure incontestablement, l'un des magazines les plus écoutés de la CRTV Radio.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.