15 Novembre 2018

Afrique: 5è édition des Marionnettes au féminin - 15 comédiennes de 6 pays africains à Ouagadougou pour un atelier sous-régional

Marionnettes au féminin est un aspect du projet Filigrane. C'est une prise en compte effective du genre dans les pratiques artistiques, notamment dans le domaine de la marionnette et du théâtre d'objets.

Débutée en 2011, cette initiative a permis à plus d'une vingtaine de femmes de la sous-région, d'acquérir des assises professionnelles dans le domaine de la marionnette.

Plusieurs de ces artistes formées interviennent dans des productions qui sont diffusées au niveau local, en Afrique et ailleurs, à travers des interventions en milieu scolaire et dans des festivals.

Dans le cadre de Filigrane 2018, la 5è édition de Marionnette au féminin se penche de manière pratique sur le processus de création d'un spectacle de marionnette.

Les ateliers sont animés par des professionnels des arts vivants. La 5è édition de Marionnettes au féminin regroupe une quinzaine de comédiennes en provenance de 6 pays de l'Afrique de l'Ouest. Il s'agit du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger, du Togo et du Burkina.

Charlotte Agbahoungba est comédienne et marionnettiste du Bénin. Pour elle, cette initiative est la bienvenue pour apporter une plus-value aux professionnelles de cet art. Elle en veut pour preuve la formation donnée à dans le cadre de cet atelier, par Iderlvert Méda, comédien burkinabè.

«J'ai surtout aimé la formation donnée par M. Méda sur l'écriture. Comment une marionnettiste doit écrire son propre texte. Les jeux d'acteurs que nous apprenons sont très intéressants», confie Mme Agbahoungba.

Filigrane est un espace de promotion des arts de la marionnette. C'est un cadre de formation continue pour les marionnettes en Afrique, une contribution à la valorisation de l'expertise nationale et un levier pour la conquête d'un public.

Loin d'être une simple rencontre des praticiens de la marionnette, Filigrane est une véritable école africaine de la marionnette.

Burkina Faso

Radicalisation - Eviter à tout prix que les jeunes se lancent dans la gueule du loup

Les faits sont établis et constants. De plus en plus de jeunes Burkinabè rejoignent les groupes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.