15 Novembre 2018

Guinée: L'opposition marche contre "la dictature d'Alpha Condé"

Les leaders de l'opposition républicaine sont redescendus dans la rue ce jeudi 15 novembre 2015 pour protester contre la dictature "la dictature d'Alpha Condé". Accompagné d'une foule de manifestant, ils ont pris le départ du carrefour Cosa jusqu'à la pharmacie de Hamdalaye.

Arrivée à ce lieu où ils ont décidé de se limiter pour cette fois-ci, les leaders ont véhiculé des messages de dénonciation contre le pouvoir en place.

Selon le responsable de la cellule de communication de l'union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), ils vont montrer au monde entier l'impunité, l'injustice, la mauvaise gestion du pouvoir en place dont le la Guinée est confrontée.

« Nous sommes sortis pour manifester contre la dictature d'Alpha Condé », a lancé Ousmane Gaoual au cœur de la manifestation.

Il a profité de l'occasion pour se réjouir de la mobilisation des militants de l'opposition républicaine. « On s'est rendu compte que dans ce pays, nous avons des militants pacifiques, capables de manifester, qui ne sont pas violents et qui ne jettent pas des cailloux comme d'autres l'interprète ».

De son côté le vice-président de l'UFDG, chargé des affaires sociales n'a pas hésité d'accuser les forces de l'ordre d'être responsable des violents lors des manifestations politiques.

« Ce sont les forces de l'ordre qui provoquent et qui tuent lorsqu'il y a de manifestations pacifiques. La marche d'aujourd'hui est un véritable succès. On a montré la face du monde que ce ne sont pas nous les violents. Nous vous remercions tous pour votre détermination », s'est réjoui Fodé Oussou Fafana.

Au terme de la marche, le président du groupe parlementaire le Libéral-Démocrate a demandé aux partisans de l'opposition de rentrer tranquillement chez eux sans aucun incident pour éviter de donne l'impression qu'ils sont violents. Pour Honorable Fonafa, cette journée d'aujourd'hui a été une victoire de l'opposition républicaine.

La marche de ce jeudi s'est déroulée à l'absence du chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo qui séjourne près d'une semaine à paris (France).

Guinée

Erreurs judiciaires, différence entre fonctionnaires et magistrats, interférence des autorités

Mohamed Diawara, juge d'instruction du tribunal de première instance de Kaloum Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.